Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 03:36

Un projet de parc de 11 éoliennes à Gudas et Malléon

Gudas-Malleon.jpg

Photomontages : la zone 1 dans son ensemble vu de Peny Gudas. En bas, zone 2 vue depuis l'entrée de Malléon.

 

La société énergies des collines d'Ariège porte un projet d'un parc de onze éoliennes réparties sur les territoires de Gudas et Malléon. La consultation publique démarre aujourd'hui dans les mairies, sur internet et par courrier.

Le projet de parc éolien de Gudas et Malléon revient sur le devant de la scène. Onze éoliennes se répartiraient entre deux zones sur les hauteurs des territoires des communes de Gudas et Malléon, Calzan a été abandonné. La consultation publique démarre aujourd'hui dans les mairies des deux communes, sur internet et par courrier (lire ci-dessous). Le projet de parc éolien est porté par la société «énergies des collines d'Ariège» détenue par la société anglaise Vélocita elle-même créée par Riverstone, un groupe américain d'investissement dans l'énergie (pétrole, cycles combinés à gaz) et énergies renouvelables (solaire, éolien, biomasse…).

Éoliennes : mat de 80 à 110 m

Les onze machines seraient réparties sur deux zones différentes (six éoliennes à Gudas pour un total de 15 mégawatts, cinq éoliennes à Malléon pour un total de 12,5 mégawatts), dans une zone classée zone de développement éolien en décembre 2011 par la préfecture de l'Ariège, selon le porteur de projet. L'installation d'un mat de mesure de 80 mètres de haut a permis selon énergies des collines d'Ariège de «valider la ressource en vent du secteur. Un vent de Nord-Ouest avec une moyenne annuelle de près de 25 km/h» qui donnerait aux éoliennes, toujours selon le porteur de projet, «une efficacité énergétique supérieure de 185 à 20 % à la moyenne nationale.» Les mats des machines, installées en crêtes, feraient entre 80 et 110 m de haut selon le dossier consultable sur internet. L'ensemble pourrait atteindre «une hauteur maximale en bout de pale de 150 m de haut.» Les éoliennes seraient positionnées au-delà des 500 m minimums des premières habitations prévus par la loi. La société énergies des collines d'Ariège avance des arguments environnementaux et financiers pour convaincre de l'intérêt de son projet. D'une part, selon le dossier de consultation, la puissance installée de 27,5 mégawatts produirait 64 millions de kilowattheures par an, soit la consommation d'environ 25 000 personnes. Cela éviterait le rejet de 19 000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère. énergies des collines d'Ariège espère également séduire avec la promesse de 170 000 € de retombées fiscales pour les communes de Malléon, Gudas et la communauté de communes de Varilhes. Depuis 2011, le projet a été revu à la baisse en passant de 50 MW à 27,5 MW (nos éditions du 29/10/2009 et du 25/10/2011). Cela sera-t-il suffisant pour convaincre ? Une forte opposition contre le projet s'est déjà exprimée auparavant par la voix notamment de l'association «Vent contre nature» et d'élus notamment écologistes. Réponse au terme de la période de consultation.

Consultation

A la Mairie de Gudas

Les mardis 7 et 14 Mai de 14h30 à 18h30. Le jeudi 16 Mai de 9h à 12h et de 17h30 à 19h30. A la Mairie de Malléon Les lundis 6 et 13 Mai de 13h30 à 17h30.

Les vendredis 10 et 17 Mai de 9h à 13h30. Le jeudi 16 Mai de 17h30 à 19h30.

Par courrier à l'adresse suivante Cieo - BP 50035 -

75921 Paris Cedex 19. Par internet : http://collinesdariege.parc-eolien.info/

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Pèlerin 09/10/2014 09:18

Bonjour Claude,
Je souscris tout à fait à vos propos
Le développement économique de l'Ariège se fait attendre
Il faut dire que l’Ariégeois est allergique à la nouveauté
J’ai eu l’occasion de marcher sous les éoliennes en Navarre sur le chemin de Saint Jacques
C’est loin d’être horrible au niveau du bruit
Vouloir le beurre et l’argent du beurre est une approche délicate qui est souvent vouée à l’échec
L’impact sur l’environnement semble maîtrisé ….Que seraient les paysages de Hollande sans leurs moulins si romantiques
Il faut dire que là-bas dans des conditions plus que difficiles les gens ont du courage ce qui n’est pas toujours le cas de nos concitoyens
Merci pour votre argumentation
Cordialement,
Le Pèlerin

Olislagers Claude 09/10/2014 01:21

Lettre ouverte ENQUÊTE PUBLIQUE, 9 octobre 2014.
Recevez mon avis et mes appréciations très favorables sur le projet éolien sur GUDAS et MALLEON. Les études réalisées par l’opérateur OPALE Énergies Naturelles me semblent très positives et transparentes :
- les enjeux environnementaux et paysagers,
- les problématiques techniques et économiques
- l’acceptation sociale par les populations.
Le cadre règlementaire et l’ensemble des contraintes me paraissent bien respectées, mettant en évidence la zone ariégeoise présentant les meilleures caractéristiques pour le développement d’un projet éolien situé approximativement dans le « carré » Varilhes/Mirepoix/Laroque-D’olmes/Foix.

De plus, dans un souci d’intérêt public, ce projet éolien semble rejoindre les objectifs fixés par l’état et la région Midi-Pyrénées :
1 -Suite à la loi POPE, (contribuer à l’indépendance énergétique nationale et garantir la sécurité d’approvisionnement, préserver la santé humaine et l’environnement, en particulier en luttant contre l’aggravation de l’effet de serre, assurer un prix compétitif de l’énergie, garantir la cohésion sociale et territoriale en assurant l’accès de tous à l’énergie, diversifier le bouquet énergétique, assurer des moyens de transport et de stockage adaptés aux besoins…), la France se donne des objectifs ambitieux pour les économies d’énergies et le développement des énergies renouvelables.

Aujourd’hui, nous pouvons et espérons en Ariège diversifier le bouquet énergétique et introduire positivement l’éolien pour cadrer avec cette loi.
2 - En suivant les objectifs du « facteur 4 » et « du développement durable qui satisfait les besoins de la génération actuelle sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins.»
3- Le Schéma Régional Climat Air Énergie Midi-Pyrénées fixe des moyens à mettre en place et régule favorablement le développement éolien.
A la lecture des études établies par OPALE EN, ce parc éolien de collines d’Ariège est une opportunité que nous ne devons pas laisser passer. De plus, ce parc serait le premier dans le département.
4- Si je ne m’abuse, le gouvernement s'est fixé pour objectif d'au moins tripler la production d'énergie issue du vent d'ici 2020. Dans ces conditions, une bonne dizaine d’aérogénérateurs en Ariège trouveraient bien leur place…De plus, l’énergie éolienne est aujourd’hui la ressource propre la moins coûteuse à exploiter, ce qui explique le fort engouement pour cette technologie.
5- Selon le dossier de consultation, la production d’électricité de 64 millions de kilowattheures par an (kWh/an), représenterait une équivalence de consommation électrique annuelle d’environ 25 000 personnes, et l’économie de rejet de CO2 de près de 19000 T / an, ainsi que des retombées fiscales nécessaires et indispensables aux communes et CdC pour des projets de développement.

Aujourd’hui, la transition énergétique est une chance inouïe, saisissons la !
Elle implique un changement dans nos façons de penser l’énergie.
Sans « transition » vers un modèle énergétique sobre en ressources fossiles, on s’expose à des risques environnementaux et humains inacceptables.
Le défi ariégeois, avec les élus, les entreprises et les citoyens, nous permettra d’être des pionniers pour innover en matière de réduction des consommations énergétiques, d’utilisation accrue des énergies renouvelables.
Inventons un nouveau mode de vie. Passons du système dominé par les énergies de stocks (pétrole, charbon, uranium, gaz…) à un système de flux (le vent, l’eau, le soleil, la géothermie…), transition énergétique oblige…
Le défi d’un avenir énergétique durable, en y associant populations et collectivités locales, pourra relancer l’économie locale. En France, l’éolien citoyen poursuit son développement.

L’éolien dans notre département peut être une grande chance :
- En sécurisation, lors des pointes, compléter les besoins électriques de la production nucléaire de base par de l’énergie soutenable et non fossile.
- Pour stocker l’électricité par les techniques simples et éprouvées de pompage-turbinage- barrage, actuellement utilisé par la gestion nucléaire (STEP).
- Pour produire de l’hydrogène… A terme l'H2 pourra se substituer aux carburants d'origine fossile pour le transport routier. La technique est au point.

- Pour stocker l’électricité sous forme d’air comprimé à restituer au besoin, grâce à un alternateur (40% de rendement, 33 % pour le nucléaire)…..etc

Soucieux de l’avenir de nos enfants, je vous ai présenté ci-dessus mon opinion concernant ce projet qui me parait aller dans le bon sens.

Claude Olislagers
Consultant ENR à la retraite