Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 16:08

Ariège – Pyrénées - Plateau de Beille : le mystère du randonneur disparu

plateau de beille

Jean-Loup Couttenceau, 60 ans, est un jeune retraitéqui, selon ses proches, « est en pleine forme ». Habitué de la randonnée, il pratique aussi le vélo depuis des années. Sa femme (à droite sur la photo de gauche) ses enfants et des proches critiquent la

Le dispositif mis en place pour retrouver Jean-Loup Couttenceau, un randonneur de 60 ans, porté disparu depuis le 3 juillet dans le secteur du plateau de Beille, en Ariège, a été renforcé hier. Malgré ce déploiement, il est resté introuvable.

« Il est parti vers 8 h 30 pour 3 heures de marche et nous ne l'avons plus jamais revu », lâche, le visage rongé par l'inquiétude, Nadine, la femme de Jean-Loup Couttenceau, ce vacancier de La Crèche, dans les Deux Sèvres qui s'est littéralement « volatilisé ». C'est la veille, le 2 juillet dans l'après-midi, qu'il était arrivé avec son épouse en camping-car au plateau de Beille. Hier, des gendarmes du peloton de haute-montagne de l'Ariège (PGHM) et de la compagnie de Foix, renforcés par des maîtres chiens, le groupe de secours en montagne des pompiers, des chasseurs et des bergers du département ont ratissé plusieurs centaines d'hectares en quête du moindre indice à même de les mettre sur la piste de cet ancien chauffeur livreur en retraite. Mais cette quarantaine de personnes n'a malheureusement rien trouvé. « La végétation complique les recherches. Les bosquets de rhododendrons peuvent dissimuler un homme. Et ce, même si l'on passe à proximité » souligne et regrette le commandant Fauvet du PGHM. Magalie et Thierry, les enfants du disparu, ont également pris part à cette inspection du secteur. Pour eux, « ce ratissage est bien mais survient vraiment trop tard ». (lire ci-dessous). Dès qu'il a appris la disparition de son oncle, Yannick, qui vit à la Pointe du Ras dans le Finistère, a aussitôt rejoint l'Ariège. C'est lui qui a sollicité Colette Rolet, technicienne à la fédération départementale de la chasse, pour organiser de nouvelles recherches avec les chasseurs du coin. Recherches qu'ils ont menées hier avec les gendarmes. « Par endroits, le terrain est accidenté. Il y a des barres rocheuses et ce n'est pas forcément évident de retrouver quelqu'un dans ce coin que nous connaissons pourtant bien » assure Colette Rolet. « De plus, poursuit le commandant Fauvet, M. Couttenceau est parti avec des vêtements de randonnée assez sombres. Des habits qui ne se distinguent que très difficilement de la végétation, même depuis un hélicoptère. Et puis, personne ne l'a vu ».

Nadine a décidé de rester dans son camping-car, sur le parking du Plateau de Beille « tant que Jean-Loup ne sera pas retrouvé ». Comme ses enfants, elle sait que chaque heure passée, réduit l'espoir de le revoir en vie. « Mort ou vivant, jure-t-elle des larmes dans les yeux, il faut que nous le retrouvions ! »

Une enquête élargie

Comme toujours dans ce genre d'affaire, les gendarmes ne négligent aucune piste même si celles de l'accident de randonnée ou du malaise peuvent apparaître comme les plus probables. Il n'en demeure pas moins que les enquêteurs auraient également mené des investigations dans les Deux Sévres, là où il vit, afin de s'assurer qu'il ne serait pas rentré là-bas. Il arrive, en effet, par exemple, que des personnes soient frappées d'amnésie partielle et ne se souviennent donc plus de certains épisodes de leur vie. Comme il a disparu avec sa carte bleue, les gendarmes surveillent également son compte bancaire. Aujourd'hui, un hélicoptère pourrait à nouveau survoler la zone. Dans quelques jours des chiens de recherches pourraient aussi être une nouvelle fois dépêché sur les lieux.

« Mort ou vivant, il faut que nous retrouvions mon mari. Je resterai là tant qu'on ne saura pas ce qu'il est devenu.» Nadine Couttenceau, épouse du randonneur disparu depuis le 3 juillet.

Les recherches en cause

La famille de Jean-Loup Couttenceau considère que « les gendarmes n'ont pas déployé suffisamment de moyens au début des recherches ». Thierry, le fils du disparu, insiste sur le fait que « si son cousin Yannick n'avait pas trouvé des bénévoles pour organiser hier un ratissage, les gendarmes ne l'auraient pas fait et auraient baissé les bras ». Un avis que partage Magalie, sa sœur, qui, comme lui, est spécialement venue en Ariège pour participer à ces recherches qui ont regroupé près d'une quarantaine de personnes, dont une quinzaine de gendarmes avec des chiens et sept pompiers spécialisés dans le secours en montagne. Yannick qui, dans un premier temps, avait, lui aussi, mis en cause les secours, a reconsidéré sa position : « Les gendarmes sont des gens biens. Mais, ils n'ont pas toujours assez de moyens et cela n'est pas de leur faute ». Il est persuadé que « si l'on avait demandé, dès le début de la disparition, des renforts de Pamiers, Jean-Loup Couttenceau aurait eu davantage de chance d'être retrouvé ». Le commandant Fauvet, du peloton de haute montagne de l'Ariège entend « le désarroi de la famille ». Pour lui, « il se comprend que pour les proches d'un disparu, les secours n'en font jamais assez ». Il veut cependant indiquer que « lui et ses hommes sont des professionnels du secours en montagne, qui vouent leur vie à cette mission, et qu'avec les gendarmes de la compagnie de Foix, ils ont mené les recherches comme cela se fait toujours en pareil cas ». Le commandant tient à faire savoir « qu'il ne sert à rien de laisser un important dispositif au bout de plusieurs jours et qu'il convient, après un certain temps, d'organiser les recherches différemment et de les mener sur plusieurs fronts ».

C'est vers 20 heures, le 3 juillet, que Nadine a informé les gendarmes de la disparition de son mari. Parti vers 8 h 30, il devait rentrer au camping-car aux alentours de midi. « C'est dommage que nous n'ayons pas été informés plus tôt de son retard. ça aurait pu faciliter les recherches », est persuadé un gendarme.

Source La dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


'Le Pélerin' bonjour et merci pour votre respect de la Liberte d'Expression. Deux petites précisions à mes commentaires: Pour les 'sorties de placards'  et '
vieux qui disparaissent' taper sur google: Germaine Rihani Charlton ou site : http: //infoguerilla.fr/?tag=paul-emile-charlton  ( taper : infoguerilla
charlton vieux ).


+ Petite info avec l'innévitable groupé de cet été 2010: Je l'avais bien marqué sur mon mail au père d'Arnaud Kubbinga: 'le nain me nargue' .....  


19/07/10…….. André Dauriac 68 ans ! Vttiste Luchon 31
20/07/10......  Théodora Martin 66ans! promenade Saint Martin de Llotes 66
20/07/10 ...... Juan Gomez Alarcon 32 ans randonneur Espagne
21/07/10……..  Serge Iacazzi (iacazzi) 64 ans ! randonneur Moustier 05
21/07/10 ...... Gilles de Simone 46 ans Grenoble 38
22/07/10 …….  Nadine Vincent 62 ans ! Camping ( en pyjama) Sévrier 74
23/07/10......  Gaëtan Chabod randonneur 25 Morteau
24/07/10 .....  Virginie Lacreuse 29 ans Sortie Hôpital Pierre Engel 90

Jamais deux disparitions qui ne soient géographiquements réalisables par la même équipe....Mon portugais je le suis à la trace à la manière d'un GPS.
« …Il y a longtemps que la disparition votre fils, votre fille votre mère, votre père, votre frère, votre sœur, votre aïeul, votre proche ou celle de nombreux disparus depuis quelques années
auraient pu être évitée....si certains avertis avaient eu un peu plus de courage ou un peu moins de complicité passive…. ».( Familles et Associations comprises)
 



Répondre
P


Bonjour Le Pélerin . Oui Jean Loup Couttenceau a été retrouvé 13 jours après sa disparition. Hum...Hum... J'en ai tellement vu des 'sorties de placards' depuis quelques temps que je suis un
peu sceptique. Son épouse avait bien dit:" Je ne partirai pas du plateau de Beille tant que l'on aura pas retrouvé le corps de mon mari mort ou vif" Peut-être bien que 'les autres' n'avait plus
trop le choix....


"C’est quoi tout ces jeunes adultes que, bizarrement depuis quelques temps, outre la répétition des
zones géographiques habituelles, l’on retrouve très souvent noyés, trois ou quatre semaines voire plusieurs mois après leurs ‘inexplicables’disparitions … ? Et dont l’autopsie et les conclusions
d’enquêtes laissent perplexe jusqu’au plus naïfs des observateurs.


Il faut dire que presque toutes ces familles, dès la disparition de leur proche, avaient immédiatement été averties par des membres du ‘Collectif Autre Monde’ de ce lamentable trafic organisé et commandité d’êtres humains qui sévit sur
l’Europe de l’ouest pour le compte du Nouvel Ordre Mondial et avaient eu le lien internet www.editionsliberte.com


Comme il y avait ‘le feu’ ils se sont vite débarrassé de
tous ces disparus.


Question ‘ Sortie de placard’ avec Boîte à Pandore N°40 l’on savait de quoi l’on parlait….On l’avait
bien marqué qu’ils archivaient les restes !


 VICTIMES :  Le gendarme randonneur
Philippe Noguère, Jean Eschbach, Benoit Ressicaud,Yann Le Port, Thomas Roignant, Arnaud Kubbinga, Corentin Danic ( Compagnon du Devoir), Rudy Hollevoet (annoncé enlevé et ligoté en compagnie
de  David Arbon !!!), Julien Ravet, Gautier Guillard, Iris Pattou, Jocelyne Forsain, Myriam Caseiro, Philippe Celle, Alexis Berteloot, Chantal
Vesco, Françoise Lepage, Boris Kernec, Corentin Guerche ( Compagnon du Devoir), Stephane Kameugne et Yann Noël (deux élèves ingénieurs écoles maçonniques), mais aussi  Florence Tiouche, Richard Delarrat, Mathieu Jaligot, Katoucha Niane, Richard Campo, Jonathan Girard, Azzedine Douffi, Mathieu Julien Bernard, Edith Herbulot,
 les trois meurtres sataniques palois: Alain Dubois( Compagnon du Devoir) Emmanuel Bouchet et Hervé Boy, Servan Partho Leuba et autre Mariano Cologna,
Jean Loup Couttenceau, etc… (Chacune de ces tragédies n’a rien à envier aux plus extravagants scénarios et est édifiante de baclages institutionnels). Sans parler des enfants enlevés puis, pour
s’en débarrasser, jetés à l’eau vivant un mois après : Jonathan Coulom à Guérande, Julien Nerry / Zemia de Bourg les Valence et peut-être bien le petit Corret/ Viccini d’Embrun…Sans oublier la
scandaleuse affaire Ylenia Lenhart !


*Le 14/04/2010 (c'est à dire il y a une semaine un Officier de gendarmerie m'a dit: " Philippe Noguère je sais où il est, il n'est pas loin il est chez sa maîtresse". La famille et les frères de
Philippe Noguère vont être on ne peut plus ravis de ces propos....
Pour Philippe Noguère, frères de Luz Saint Sauveur 65 et + de 200 gendarmes régionnaux avertis, (j'ai les
preuves!) il y a trois mois, ils nous ont refait ‘le coup du petit poucet' . C'est à dire le coup de Guy Maréchal ce randonneur Belge disparu à Bourg d'Arut et dont j'avais averti le père (hyper
sympa!) en 2006, pour qui l'on retrouve 7ans après le sac à dos rouge, la carte d'identité  bizarrement intacte (sic)
et un morceau d'os !!! mais aussi 'le coup du petit poucet' concernant la disparition de Pascal Bourriez le 16/07/08 qui se promenait aves sa femme et sa petite fille à Luc en Diois 26 (
Drôme) le 16/07/2008, évidemment épouse et tout le village de ce monsieur avertis     et que l'on retrouve plusieurs mois plus tard après avoir tout retourné, par petites étapettes vêtement par vêtement jusqu'au cadavre....
(Bizarrement tout à disparu d'internet). Bien entendu nos valeureux journalistes n'avaient émis à l'époque aucune objection à cette pantomime de conte de fées.


Quand vont-ils nous ressortir Bérénice Leprêtre, Laetitia Simon ou Coralie Moussu ?.... Depuis
quelques temps, ordres obligent:  "La Gendarmerie et la Police sont aux disparitions ce que le mercurochrome est à la jambe de bois."


 



Répondre
L


Bonsoir Paul Emile


Je suis allé jeter un oeil sur le site cité dans votre texte


Ce sujet mérite bien plus qu'ne réponse bâclée


Je vous donne rdv à Dimanche car demain je serai de sortie en montagne


J'aurai juste le temps d'écrire quelques blogs très tôt le matin


A+


Cordialement,


Le Pèlerin 


 



P


« Des randonneurs pour faire croire qu’ils se sont perdus en montagne et que l’on ne
retrouve jamais. »

 Voir ‘ HISTORIQUE et ‘Randonneurs’  sur : www.editionsliberte.com


 
Inquiétantes ces disparitions de randonneurs du coté de Lescun et
Pyrénées :
 
  22 /06/97  disparition de
Didier SEGUIN randonneur. Lescun ( Mère avertie... )



27/07/97*   Caroline Jourquin
randonneuse Lac Bious-Artigues 64 ( famille avertie)
27/07/97 *  Laurent Prat Baradat randonneur Lac idem 64 * = couple *35 couples disparus !!!


Lescun 12 janvier 2005 disparition de Yoann VASQUEZ randonneur. ( Famille avertie... néant)
Lescun 05 juin 2005 disparition de Philippe LARRE randonneur ( Famille avertie... néant)




06/10/07 Florido Paraldo 73 ans! chasseur Ax Les Thermes 09 ( famille avertie)

12/07/2009 Françoise Danois randonneur Colugno Espagne ( famille avertie)

13/09/2009  Oriol Condal Serra randonneur Ax les Thermes 09 ( famille avertie)

29/09/2009 Luchon Gatien Loison randonneur Ax les Thermes 09 ( famille avertie)



Lescun  21/02/2010 Armando Nieto Lacunza randonneur ( Famille avertie... )
Lescun  21/02/2010 Alfonso Gonzales Rey randonneur  (Famille avertie )

Bien entendu toutes ces familles, mais également tous flics et gendarmes de France ont été averties par Paul-Emile
CHARLTON...Néant total !

LIBRE OPINION 



+  03/07/10  Jean Louis Couttenceau  60 ans Plateau de
Beille 09
 



Répondre
L


Bonsoir Paul Emile,


Très interssant et je vais aller consulter le
site ...Mais là ....On vient de le retrouver...mort malheureusement


Après quatorze jours de recherches
incessantes menées par les pompiers, bergers, chasseurs, professionnels de la montagne, famille du disparu, et militaires de la gendarmerie Jean-Loup
Couttanceau, un randonneur de 61 ans originaire des Deux-Sèvres, sous la
direction opérationnelle du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de l'Ariège, le corps du randonneur a été retrouvé ce vendredi dans l'après-midi.


C'est à l'occasion d’une exploration des
parties les plus inaccessibles du plateau de Beille par une cordée des militaires du PGHM de Savignac les Ormeaux (09) que le défunt a été retrouvé au pied d'une barre rocheuse à plus de 1,2
kilomètre de tout sentier balisé.


L'enquête en cours tentera de déterminer
les circonstances de cette tragique disparition.


Source: Gendarmerie de
l'Ariège


Le Pèlerin