Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 00:57

ATR décroche une vente historique

atr600.jpg

Singapore Air Show

C'est ce matin, heure d'Asie, en plein salon aéronautique de Singapour que le Toulousain ATR a dévoilé une commande historique. La compagnie indonésienne Wings Air signe l'achat de 27 ATR 72-600 de dernière génération pour un montant estimé à 610 millions de dollars. La compagnie régionale a choisi ATR, leader mondial de son secteur, au détriment du Canadien Bombardier.

Ces 27 appareils qui s'ajoutent à une précédente commande portent la flotte de Wings Air à 60 exemplaires, vingt ATR 72-500 de précédente génération et quarante ATR 72-600. Un volume qui fait de la compagnie indonésienne créée en 2003, le plus gros opérateur au monde d'ATR. « L'avion que nous a proposé ATR correspond parfaitement à notre besoin d'expansion en limitant nos coûts d'exploitation » explique Rusdi Kirana, le président de la compagnie dont la maison-mère a, elle, commandé des Boeing (lire encadré). En effet, les lignes aériennes que veut ouvrir Wings Air pour désenclaver les habitants des 17 000 îles indonésiennes qui s'étirent sur trois fuseaux horaires ne nécessitent qu'une heure de vol en moyenne. « Pour une si courte durée, l'ATR est de loin le plus économique » ajoute le patron.

ATR livrera un avion par mois

Un avion turbopropulseur comme l'ATR, c'est-à-dire à hélices, consomme deux fois de carburant qu'un jet régional. Wings Air on veut desservir un maximum de villes secondaires afin d'amener les passagers vers des aéroports plus importants afin de connecter sur des vols moyen-courrier à bord de Boeing vers toute l'Asie du Sud-Est. « Je veux reproduire ce qu'Air France fait entre Toulouse et Paris avec votre navette » a lancé Rusdi Kirana. L'idée de Wings Air est en effet d'augmenter fortement les fréquences de ces vols : d'un vol par heure, la compagnie low cost veut passer à un toutes les demi-heures. Wings Air a transporté 25 millions de passagers en 2011 contre seulement 7 millions en 2004. Cette forte croissance obligera ATR à livrer un avion par mois à partir du mois de novembre et ce pendant trois ans.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires