Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 04:12

L'ivresse mondiale de retour

Stade-de-blida.jpg

 

La sélection algérienne de football abordera, dès aujourd'hui, au stade Tchaker de Blida, son premier match des éliminatoires du groupe «H» de la Coupe du Monde 2014 en accueillant son homologue rwandaise à partir de 20h30.

C'est le premier des trois matchs importants des Verts pour ce mois de juin 2012 puisqu'ils joueront le 9 juin à Ouagadougou (Burkina Faso) leur second match de ce Mondial 2014 contre le Mali avant de recevoir la Gambie pour le match «retour» de la CAN 2013 le 15 juin prochain. Pour bien préparer ce match contre le Rwanda, le staff technique a programmé trois stages depuis le 7 mai dernier ponctués par un dernier match amical contre le Niger samedi dernier (3-0). Et c'est justement à l'issue de ce match et durant la semaine dernière que Vahid a commencé à mettre en place son véritable chantier pratique pour aborder ce premier match des poules d'une importance capitale dans le mesure où, il déterminerait l'état d'esprit avec lequel les Verts aborderont la suite des échéances.

D'ailleurs après ce match amical le coach Halilhiodzic avait indiqué: «Pour moi, il n'y a pas 11 titulaires dans ma tête. Je vais composer avec 30 joueurs dont 4 gardiens de but qui seront appelés à jouer les prochains matchs. Contre le Rwanda, je ne sais pas quelle équipe va commencer le match mais à partir de mardi je vais avoir une idée claire sur le onze de départ.» Et justement, c'est à partir de mardi dernier que le coach Vahid a multiplié les séances technico-tactiques avec ses 24 joueurs alors que les autres sont soumis à des suivis médicaux pour être d'aplomb. L'adjoint du coach des Verts, Noureddine Korichi avait, quant à lui, assuré lors d'une conférence de presse jeudi dernier à la place de Vahid qui était en train de visionner des matchs avec les joueurs que «le Onze qui débutera face au Rwanda sera connu à l'issue de l'avant-dernière séance d'entraînement prévue pour jeudi en fin d'après-midi. L'état de santé de quelques joueurs nous pousse à attendre leur réaction lors de cette séance, avant de trancher sur l'équipe type de samedi», a expliqué l'ancien défenseur central des Verts des années 1980. Et justement, à la lumière de cette dernière séance, il ressort que le onze type n'est pas loin de celui-ci: M'bolhi, Mesbah, Hachoud, Medjani, Bouzid, Lacen, Guerioura, Feghouli, Boudebouz, Djebbour, Soudani. Maintenant reste à savoir si d'abord, Kadir qui souffrait d'une petite grippe ne serait pas aligné et dans ce cas-là, on pensera à la suite, c'est-à-dire l'incorporation de Boudebouz.

De plus, il faut aussi savoir si Vahid compte bien incorporer Boudebouz qui souffrait de l'aine puisqu'il l'a bien fait participer à la dernière séance d'entraînement en match d'application ou alors, voudrait-il le préserver pour le match contre le Mali en déplacement. C'est d'ailleurs le cas de Mostefa, Bougherra, Aoudia, entre autres. Pour les autres probabilités quant aux 18 joueurs que pourrait choisir Halilhodzic pour le match d'aujourd'hui, on pense surtout à Cedric, comme second gardien de but, ainsi qu'aux joueurs, Belkaelm, Chalali, Ghilas, Bouazza, Lemmouchia et Tedjar.

En tous les cas, pour ce match, coach Vahid n'a rien demandé à ses joueurs que «de gagner sur un score lourd».

Ce que son adjoint, Noureddine Korichi a bien réitéré lors de sa conférence de presse en ces termes: «Pour un premier match dans une échéance aussi importante comme celle des éliminatoires de la Coupe du Monde, la victoire est impérative. L'idéal aussi est de gagner avec un score lourd, pour assurer une meilleure différence de buts à l'issue de ces qualifications.»

Ce qui veut dire que l'ambiance est au beau fixe chez les Verts et il n'y aura aucun doute pour la victoire à en croire les déclarations des joueurs et des staffs techniques. Seulement, l'idéal c'est de gagner sur un score lourd. Ce qui veut dire que les feux sont au Vert pour les Verts afin de marquer le plus de but que possible face à cette modeste équipe rwandaise.

Et justement à propos de cette formation, il est utile de savoir qu'elle est arrivée à Alger, dans l'après-midi de jeudi dernier avec une délégation de 34 personnes dont 24 joueurs.

Pour le coach serbe des Amavubi (Guêpes-surnom de l'équipe), Milutin Sredojevic, leur présence en Algérie est simple: «Nous sommes venus en Algérie pour faire un bon résultat face à une sélection algérienne qui constitue un bon challenge pour nous en prévision des éliminatoires de la CAN-2013.»

Revenant sur les trois matchs amicaux disputés par son équipe qui était en regroupement à Sousse (Tunisie) du 21 au 31 mai, respectivement face à la Libye (2-0) et la Tunisie (5-1) et le Tchad (1-1), l'entraîneur serbe du Rwanda déclare: «Nous voulions avoir un avant-goût du football de l'Afrique du Nord et nous l'avons obtenu. Nous avons beaucoup appris de ces matchs. Maintenant les choses sérieuses vont commencer à partir de ce match face à l'Algérie», a-t-il précisé.

Une première séance d'entraînement des Rwandais a eu lieu dans la soirée de jeudi dernier et la seconde hier à l'heure du match sur la pelouse du stade Tchaker de Blida.

Enfin, d'aucuns membres du staff technique et joueurs comptent bien sur les supporters des Verts pour les encourager dans la perspective de remporter ce premier match important des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 pour bien entrevoir les deux autres matchs de ce mois de juin contre le Mali et la Gambie.

A noter enfin que cette rencontre Algérie-Rwanda sera dirigée par l'arbitre international gambien Bakary Gassama qui sera assisté du Seychellois Jason Damoo et de l'Erythréen Angesom Ogbamariam. Le quatrième arbitre est Bakary Camara (Gambie).

Source L’Expression Saïd Mekki

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires