Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 23:10

Algérie - Des hôtels saccagés sur la côte Est de Bejaïa : Des manifestants s'attaquent aux «bars à putes»

bars-a-putes.jpg

 

Plusieurs hôtels de la région balnéaire de Tichy, à environ 200 km à l'est d'Alger, ont été saccagés dans la nuit de jeudi 5 à vendredi 6 mai par des manifestants qui voulaient leur fermeture pour « atteinte aux  bonnes mœurs de la localité », selon la police. Les manifestants s'insurgeaient contre la prolifération des hôtels et des bars qui emploient des filles comme entraineuses. Les pratiques des hôtesses dans les bars et les hôtels a fait son apparition en Kabylie au milieu des années 1990 avant de s'étendre à plusieurs les localités de Bejaia et de Tizi Ouzou.

Après un rassemblement devant le siège de la sûreté de la sous-préfecture de Bejaïa, en Kabylie, les contestataires ont ciblé quelques hôtels, y causant des dégâts importants et endommageant des véhicules en stationnement  dans leur parc, a indiqué la police à l'agence APS.

« Le saphir bleu », « Le golf » et la « Villa d'Est » ont subi le plus de dégâts de cette « descente punitive », selon un gestionnaire d'hôtel qui a fait état d'affrontements entre assaillants et services de gardiennage.

Interrogés par téléphone par l'AFP, deux des réceptionnistes sont restés évasifs et gênés sur les assaillants, l'un d'entre eux les qualifiant seulement de « simples voyous ».

Le jeudi soir est le début du week-end en Algérie et ces hôtels cossus étaient pleins. Des familles et des enfants ont subi un grand choc », a indiqué un gestionnaire d'hôtel à l'APS.

Ces incidents qui ont duré toute la nuit surviennent au terme de plusieurs actions de protestation menées ces dernières semaines au cours desquelles les protestataires ont fermé à plusieurs reprises la route nationale N°9, reliant Bejaia à Sétif, plus au sud.

Certains hôtels de la côte du littoral est et ouest de Bejaia embauchent des filles qui servent comme entraîneuses dans les bars alors que de l’avis de la population ces établissements sont devenus littéralement « des bars à putes ».

Les hôtesses, en majorité originaires de l’intérieur du pays, n’hésitent à vendre leurs charmes au vu et au su des autorités et ce commerce où se mêlent alcool et sexe tarifé rapportent autant pour les filles que pour les gérants de ces établissements.

Les pratiques des hôtesses dans les bars et les hôtels a fait son apparition en Kabylie au milieu des années 1990 avant de s'étendre à plusieurs localités de Bejaia et de Tizi Ouzou.

Source DNA avec AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires