Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 19:39

EADS : "Boeing s'est tiré une balle dans le pied !"

airbus-boeing-2009.jpg

 

EADS explique dans un communiqué que Boeing a reçu des subventions considérables, au moins 5,3 milliards de dollars, sources de près de 45 milliards de dollars de distorsions et préjudice commercial.

EADS indique que l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a aujourd'hui condamné publiquement les Etats-Unis pour avoir versé à Boeing des subventions massives et illégales qui ont causé à Airbus un préjudice commercial de l'ordre de 45 milliards de dollars. "Cette condamnation fait suite à des années d'accusations infondées et de tentatives de diabolisation d'Airbus, notamment lors de la très longue campagne menée en vue de l'obtention du marché des avions-ravitailleurs de l'US Air Force", ajoute le Groupe.

"La vérité éclate enfin : Boeing a reçu et continue de recevoir des aides qui ont un effet bien plus grave en termes de distorsion du marché que les Avances Remboursables accordées à Airbus", a déclaré Rainer Ohler, Head of Public Affairs & Communications d'Airbus. "Après examen parallèle des deux cas, l'OMC a dorénavant autorisé l'utilisation des avances gouvernementales européennes et exigé de Boeing qu'il mette fin au soutien financier illégal provenant des contribuables américains. Il est temps que Boeing arrête de nier ou minimiser les subventions massives et illégales dont il bénéficie".

Le rapport de l'OMC publié aujourd'hui confirme les observations antérieures d'Airbus : EADS précise en se basant sur ce rapport que : Boeing n'aurait pas pu lancer le 787 sans subventions illégales ; Boeing a reçu "au moins 5,3 milliards" de dollars d'aides des contribuables américains, jugées illégales ; les aides publiques de plus de 2 milliards de dollars supplémentaires devant être versées à l'avenir par l'Etat et l'administration fédérale à Boeing sont illégales ; l'effet de ces subventions va bien au-delà de leur simple valeur nominale, en raison de leurs multiples implications ; ces subventions entraînent une distorsion totale de la concurrence au sein de l'industrie aéronautique, et sont directement responsables d'importants dommages subis par l'industrie aérospatiale européenne ; l'effet de ces subventions se poursuivra à l'avenir, causant un grave préjudice à Airbus.

"Boeing s'est tiré une balle dans le pied en portant ce contentieux devant l'OMC", a remarqué Rainer Ohler. "La société est à l'origine d'une condamnation massive des mécanismes de financement aux Etats-Unis (si toutefois les Etats-Unis acceptent de se soumettre à la décision), alors que le mécanisme européen a été approuvé en tant qu'instrument légal. Le seul résultat de cette bataille 'anachronique' est qu'elle limite la capacité des Etats-Unis et de l'Europe à faire concurrence aux avionneurs émergents qui bénéficient de financements illimités de la part des gouvernements".

Airbus indique être satisfait des conclusions de l'OMC, mais prévoit que la Commission Européenne pourrait bien faire appel de certains aspects liés à l'interprétation légale. Airbus soutient sans réserve la Commission Européenne sur ce point.

Source Boursier.com

 Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires