Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 12:35
Éliminatoires Mondial-2014 : l’Algérie se sent lésée, la Côte d’Ivoire peut rêver
Burkina-Faso-3-Algerie-2.jpg 
L’Algérie de Vahid Halilhodzic a dû mal à digérer sa défaite à Ouagadougou 3-2 face au Burkina Faso en barrage aller du Mondial-2014. De son côté la Côte d’Ivoire a fait un grand pas vers la coupe du Monde au Brésil en battant le Sénégal 3-1.
Match complètement fou à Ouagadougou au stade du 4 Août. Le Burkina Faso, finaliste surprise de la dernière coupe d'Afrique des nations (CAN), a tenu tête à l'Algérie de Vahid Halilhodzic, en quête de sa quatrième participation à une Coupe du monde. Les Etalons s’imposent 3-2 grâce à un penalty imaginaire sifflé par l’arbitre zambien à quatre minutes de la fin du temps réglementaire.
Sur les conseils de son juge de touche, le référé a accordé ce penalty pour une main supposée du défenseur Essaïd Belkalem mais le ralenti a aussitôt montré que le joueur avait les bras dans le dos et a touché le ballon avec la poitrine ! Dur donc pour les coéquipiers de Slimani qui avaient rejoint les vestiaires en étant menés au score.
Les Etalons du Burkina ont en effet dominé la première mi-temps, manquant un penalty tiré par Aristide Bancé avant d'ouvrir le score dans les arrêts de jeu par le Rennais Jonathan Pitroipa (45+2). Mais en seconde période, les Fennecs ont poussé et Sofiane Feghouli a égalisé pour les "Verts" (50e). Contre le cours du jeu, Djakaridja Koné (65e) a redonné l'avantage au Burkina mais Medjani de la tête a répliqué peu après (69e), l'Algérie paraissant alors s'acheminer au moins vers un bon nul à l'extérieur. C'était donc sans compter sur l'arbitre et un nouveau penalty, réussi cette fois par Aristide Bancé (86e).
Si les Burkinabè de Charles Kaboré vont sans doute beaucoup souffrir au retour, ils peuvent toutefois encore croire en leurs chances de participer au premier Mondial de leur histoire.
Gervinho, moteur de la Côte d’Ivoire
Dans l’autre rencontre de la journée, la Côte d’Ivoire de Didier Drogba s’est quasiment garantie un billet pour le Mondial-2014 en battant le Sénégal 3-1 à Abidjan en match aller du troisième et dernier tour de la zone Afrique.
Les Ivoiriens uraient pu faire un pas encore plus grand vers le Brésil tant ils ont dominé ce match mais ils ont payé leur nombreuses occasions ratées et ont fini par encaisser un but de Papiss Cissé au bout du temps additionnel (90e+5). Le match retour aura lieu le 16 novembre à Casablanca - en raison d’une sanction frappant le Sénégal. Si elle se qualifie, la génération Didier Drogba accédera à la Coupe du monde pour la troisième fois de suite avec l’espoir de passer, enfin, la phase de poules.  
A Abidjan, Gervinho a mis les siens sur de bons rails en obtenant dès la cinquième minute un penalty converti dans la foulée par Didier Drogba, puis en délivrant un centre dévié dans ses buts par le Sénégalais Lamine Sané (14e). Le joueur de L’AS Roma s’est ensuite procuré plusieurs balles de but et a offert une passe décisive à l’attaquant de Lille Salomon Kalou (50e).
Dimanche, l'Ethiopie, qui a barré la route à l'Afrique du Sud au tour précédent, affrontera le Nigéria vainqueur de la dernière CAN dans un duel a priori déséquilibré en faveur des Super-Eagles. Suivra ensuite un Tunisie-Cameroun inattendu car les Tunisiens, éliminés au 2e tour, ont été finalement repêchés aux dépens du Cap-Vert sanctionné pour avoir aligné un joueur suspendu. Mardi, enfin, le Ghana partira favori à domicile contre l'Egypte.
Les barrages retour se dérouleront du 15 au 19 novembre.
Source France 24
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires