Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 10:52

Le prix du billet d'avion Alger-Luanda a connu une baisse de 50 %, à savoir 60 000 DA au lieu de 135 000.

En plus, une allocation de 2 500 dollars sera accordée à chaque supporter algérien.
airalgerie.jpg

Un billet d’avion à 60 000 DA, au lieu de 135 000 DA, et 2 500 dollars à titre d’allocation seront attribués aux Algériens désireux de faire le déplacement à Luanda pour encourager les Verts lors de la CAN 2010. Telle a été la principale information donnée hier matin par le P-DG d’Air Algérie invité au forum d’Echibek.
Ainsi, selon M. Abdelwahid Bouabdellah, l’opération qui a permis à plus de 10 000 Algériens d’être présents à Khartoum à l’occasion du match barrage Algérie- Egypte le 18 novembre 2009 ne pourra être renouvelée avec autant de rapidité et surtout de réussite. C’était une opération de grande envergure décidée par le président de la République pour laver l’affront qu’avaient subi les Algériens lors du match retour Egypte-Algérie, a déclaré le PDG d’Air Algérie lors de ce forum. M. Wahid Bouabdellah n’a pas omis de remercier une nouvelle fois les autorités soudanaises, qui ont, selon lui, facilité le transport en un tant record de milliers de supporters algériens vers Khartoum. Une expérience hors du commun qu’il a vécue et supervisée dans ses moindres détails du début jusqu’au retour triomphal de l’EN à Alger. Toutefois, suite à une dernière réunion interministérielle, le PDG d’Air Algérie a annoncé que le gouvernement a pris des dispositions importantes afin de faciliter le déplacement des supporters algériens qui veulent être présents en Angola pour encourager les Verts lors de la phase finale de la coupe d’Afrique des nations, prévue du 10 au 31 janvier 2010. Ainsi, le prix du billet d’avion Alger- Luanda a été revu à la baisse à concurrence de 50 %, à savoir 60 000 DA au lieu de 135 000 DA. En plus, une allocation de 2500 dollars sera accordée à chaque supporter algérien. Pour information, le premier vol Alger-Luanda est programmé pour le 6 janvier. Cependant, Wahid Bouabdellah a déploré le fait que des Agences de voyages étatiques comme l’ONAT et le Touring Club d’Algérie ne soient pas impliquées dans cette opération surtout que les conditions d’hébergement à Luanda laissent à désirer. Cette opération sera donc très difficile à réaliser, a estimé le patron d’Air Algérie. Cependant, il a ajouté qu’il existe des agences agréées que les fans des Verts pourront solliciter. Le PDG d’Air Algérie, qui a souligné à l’occasion le rôle déterminant joué par la Banque d’Algérie, a affirmé que le vol Alger-Luanda aller et retour sera assuré par des vols spéciaux de la compagnie Air Algérie. Le coût commercial du billet qui est a été ramené dans un premier temps à 100 000 DA grâce au concours
Les sponsors, a été fixé officiellement à 60 000 DA et permettra à quelque 1 500 supporters algériens d’être présents à la CAN 2010. Concernant le Mondial 2010, Air Algérie pourra prendre en charge 3 000 supporters. Le prix du billet, qui coûte plus ou moins 210 000 DA, pourra être revu à la baisse à condition que plusieurs sponsors et autres sociétés nationales y contribuent.

Source Le Jeune Indépendant Bachir B.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires