Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 07:03

Enfin... Des buts!

CAN-2013---Algerie-2---Cote-d-Ivoire-2.jpg

 

Les Verts décrochent un point à la faveur du match nul qu'ils ont concédé hier, aux coéquipiers de Didier Drogba, alors qu'ils menaient 2 buts à 0.

La sélection algérienne de football a bien réussi à sortir avec honneur de cette CAN-2013 en terminant son aventure sud-africaine avec un seul point suite au nul arraché, hier, face à la Côte d'Ivoire (2-2), au stade Royam Bafokeng de Rustenburg pour le compte du dernier match du groupe «C». La grande satisfaction des Verts dans cet ultime match de la CAN est le fait qu'ils ont pu marquer deux buts. Le sélectionneur
de l'équipe algérienne Vahid Halilhodzic présente un «onze» où on note l'absence de Feghouli et Kadir et le retour de Boudebouz comparativement au dernier match contre le Togo. Ce qui veut dire que les Verts sont renforcés au milieu de terrain avec une nouvelle fois une option plutôt défensive avec ce système du 4-3-3. N'empêche que les Verts annoncent la couleur par l'attaquant Hilal Soudani qui contrôle bien sa balle avant d'être tiré par le maillot par un défenseur ivoirien. L'arbitre gabonais, Castane, n'hésite pas à désigner le point de penalty (5'). Boudebouz botte le penalty mais sa balle trouve le montant gauche du gardien de but Yeboah (6').
Les Ivoiriens réagissent en tentant de reprendre le match en main. Et c'est ainsi que Kalou, dans la surface de réparation évite Halliche mais tire au-dessus de la barre (15'). Deux minutes plus tard, le même Kalou sévit dans le dos de Boudebouz avant de tirer vers M'Bolhi et obtenir un corner qui n'apportera rien de nouveau au score. Malgré son penalty raté, Boudebouz provoque toujours beaucoup la défense ivoirienne et obtient de bons coups francs, sans suite notable. De son côté, Drogba se fait remarquer dans les 20 mètres face au but mais il est contré dangereusement par Lacen qui est sanctionné d'un coup franc et d'un carton jaune (24'). Drogba tire le coup franc qui passe à côté.
Les Verts tentent, tant bien que mal, de mener des attaques par intermittence. Ainsi, Soudani prend le meilleur sur Boka et centre fort mais personne à la réception pour couper la trajectoire! Halilhodzic est fou de rage sur son banc! (30')
Trois minutes plus tard, Guedioura tire en force mais sa balle passe au-dessus de la cage ivoirienne (33').
La balle passe d'un camp à l'autre sans actions dignes d'être signalées.
On joue la 43e minute de jeu quand un choc eut lieu entre Guedioura et Drogba, l'Ivoirien reste au sol.
C'est finalement la cheville droite de l'Ivoirien qui semble touchée. Il sort se faire soigner et le match reprend avec une minute de temps additionnel (46').
La mi-temps est sifflée sur un score vierge bien que les débats ont été agréables à suivre. De retour des vestiaire, Soudani est retenu par le maillot par Lolo qui prend un carton jaune et offre un bon coup franc excentré pour les Verts. Le coup franc est botté par Boudebouz et dévié au premier poteau, Belkalem a bien suivi mais lâche une tête sur Yeboah (48'). Deux minutes lus tard, c'est Drogba qui tente sa chance. Il frappe un coup franc à 25 mètres et sa balle rase le poteau de M'bolhi qui est sur la trajectoire. Réponse rapide de Guedioura qui tire en force mais passe encore une fois au-dessus (52'). L'envie de marquer est perceptible du côté algérien. Slimani bouscule des panneaux publicitaires en voulant récupérer un ballon en profondeur. Une minute plus tard, le même Slimani frappe de loin, mais sa balle n'est pas bien cadrée (58'). Feghouli remplace Boudebouz et voilà que le défenseur Lolo touche la balle de la main à l'intérieur de la surface de réparation.
Une fois de plus, l'arbitre n'hésite pas à désigner le point de penalty. Feghouli transforme le penalty et offre ainsi le premier but de l'Algérie dans cette CAN (65').
Sentant la bonne affaire, les Verts poursuivent leur pression dans le camp ivoirien privant les Eléphants de ballons. Et un ballon perdu par Kalou du côté gauche, est bien exploité par Feghouli qui adresse un centre impeccable à Soudani, seul à la retombée, qui crucifie Yeboah. C'est le deuxième but des Algériens (70'). Mieux encore et il est bien important de le signaler, les joueurs algériens continuent de se ruer vers la surface de Yeboah! Vexés, les Ivoiriens tentent de se reprendre. Et Drogba ne rate pas son coup de tête en prenant le meilleur sur Halliche avant de placer sa balle au pied du poteau de M'Bolhi qui ne peut rien faire (78').
Bony tire de loin et la balle est déviée par Mesbah qui trompe le gardien de but M'Bolhi et c'est l'égalisation pour les Ivoiriens (81').
Quatre minutes plus tard, un mauvais rebond trompe Slimani qui rate sa reprise du gauche face au but. Quel dommage! De son côté, Bony, encore lui, tente à nouveau une frappe en force mais sa balle est trop dévissée (90+2). Tedjar est auteur d'une belle frappe plein axe mais sa balle passe à côté.
Vahid se prend la tête, il esperait la victoire. La dernière action est ivoirienne qui voit le tir de Drogba pas assez puissant pour tromper M'Bolhi (90+5'). Ainsi, la sélection algérienne termine cette Coupe d'Afrique 2013 avec un seul point laissant tout de même une bonne impression. Et c'est le bon moment pour regretter ces deux premiers matchs perdus contre la Tunisie (1-0) et le Togo (2-0). Rendez-vous le 22 mars prochain pour algérie-Bénin pour le compte des éliminatoires du groupe «H» de la Coupe du monde 2014.

Source L’Expression Saïd Mekki

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires