Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 07:19

En direct : sixième journée de révolte en Egypte

revolte populaire en egypte

 

20h45 - Obama - Le président américain Barack Obama a évoqué la crise égyptienne avec les dirigeants turc, israélien, saoudien et britannique, réaffirmant son souhait d'une "transition vers un gouvernement répondant aux aspirations" des Egyptiens, indique la Maison Blanche. Fn de notre direct.

20H21 - Priorité - Hosni Moubarak a demandé au Premier ministre Ahmad Chafic de faire du "rétablissement du calme sa priorité", au cours d'une réunion d'une heure et demie avec le Premier ministre et le vice-président, rapporte l'agence officielle Mena. Il a également appelé a "plus de réformes politiques".

20h19 - Couvre-feu - La durée du couvre-feu en vigueur dans trois grandes villes d'Egypte, dont Le Caire, va être prolongée d'une heure à partir de lundi, annonce la télévision d'Etat.

20h13 - Police de retour - Le ministre sortant de l'Intérieur Habib Al-Adli a ordonné le retour de la police dans la rue à travers l'Egypte, après qu'elle se soit retirée depuis vendredi et que des pillages ont eu lieu dans plusieurs endroits, indique la télévision d'Etat.

20h03 - Téléphone - La chancelière allemande Angela Merkel a eu dans l'après-midi un entretien téléphonique avec Hosni Moubarak faisant le tour de la situation, annonce son porte-parole dans un communiqué. Elle estime "indispensable de dialoguer avec la population, en particulier avec la jeunesse, et de s'occuper de ses demandes légitimes".

19h30 - Omar Sharif solidaire - L'acteur égyptien Omar Sharif, actuellement au Caire, est "solidaire avec le peuple" égyptien et souhaite le départ de Moubarak. "Cela fait 30 ans qu'il est président, ça suffit", confie-t-il au micro de France Inter.

19h26 - Débat - "Je suis d'accord pour qu'El Baradei dirige la transition, mais je ne le veux pas comme président parce qu'il n'a pas vécu avec le peuple", déclare un manifestant, Mostafa Mabrouk, 25 ans. Un autre, Amer al-Nabraoui, trouve au contraire qu'El Baradei est "un homme courageux"."Je voterais pour lui", ajoute-t-il.

19h22 - "Tragi-comédie" - "Tout ça ce sont des calmants", réagit Oussama, un maître d'école manifestant place Tahrir, à l'annonce par le président de l'Assemblée nationale d'une éventuelle correction du résultat des élections législatives. ."C'est une tragi-comédie", estime un autre manifestant, Mostafa Mabrouk.

19h09 - Fouilles - Dans le quartier de Maadi, près de la fameuse prison de Tora au sud du Caire, des soldats ont installé des barrages et fouillent les voitures, à la recherche de fugitifs. Un homme est extrait d'un véhicule et jeté au sol. Les soldats lui entravent les mains, faute de menottes, avec sa propre écharpe: "Il vient juste de s'évader", disent-ils.

19h00 - Lafarge - Le groupe français de matériaux de construction a décidé d'évacuer d'Egypte l'ensemble de ses expatriés et leurs familles, soit 200 personnes au total, annonce une de ses porte-parole.

18h56 - Ramallah - La police palestinienne empêche une cinquantaine de jeunes manifestants de se rassembler devant l'ambassade d'Egypte à Ramallah et boucle la zone

18h40 - Résultats "corrigés" - Les résultats des dernières élections législatives, dénoncées comme irrégulières par l'opposition, seront "corrigés" en fonction de décisions de justice attendues prochainement, déclare le président de l'Assemblée Fathi Sorour.

18h33 - Navette - La compagnie nationale saoudienne annonce avoir mis en place une navette aérienne pour rapatrier d'Egypte les ressortissants saoudiens qui le désirent, et a déjà organisé 18 vols samedi.

18h10 - Rassemblement à Madrid - Une centaine de personnes, principalement des Egyptiens vivant en Espagne, sont rassemblées devant l'ambassade d'Egypte à Madrid: "Moubarak, va-t-en tout de suite" et "Dictature assassine", scandent ils.

18h00 - "Ere nouvelle" - Mohamed El Baradei affirme que l'Egypte est "au début d'une ère nouvelle", en s'adressant par haut-parleur à des milliers de manifestants réunis place Tahrir.

17h42 - Voyages suspendus - Les voyagistes français suspendent jusqu'à jeudi 3 février inclus tous les départs de vacanciers à destination de l'Egypte, annonce le président de l'Association des tour-opérateurs René-Marc Chikli.

17h40 - Equilibrisme - "La voie qui nous est réservée est étroite, ni ingérence ni indifférence, les deux nous seraient à juste titre reprochés", déclare le ministre français de l'Industrie, Eric Besson, en visite en Israël.

17h38 - Partisans enthousiastes - Descendu d'une voiture, Mohamed El Baradei avance lentement, entouré par des partisans enthousiastes, vers la place Tahrir, où les manifestants scandent "le peuple veut la chute du président" ou encore "nous sacrifierons notre âme et notre sang pour la patrie".

17h32 - Arrivée - L'opposant Mohamed El Baradei arrive près de la place Tahrir où sont massés plusieurs milliers de manifestants.

17h20 - A l'aéroport - Les guichets de départ de l'aéroport du Caire sont pris d'assaut. "L'ordre est tombé ce matin: nous devons tous partir, avec nos familles", dit Markus Teucsich, employé d'une société française. "La nuit dernière, cela a tiré sans cesse dans notre quartier. Lafarge et le Crédit agricole ont affrété un charter pour rapatrier tout le monde".

17h10 - Flegme - "Pour l'instant, la situation n'a pas atteint un stade où nous envisagerions d'affréter des avions et d'évacuer un grand nombre de personnes", déclare sur la BBC le secrétaire d'Etat au Foreign Office, Alistair Burt.

16h59 - Touristes néerlandais - Le voyagiste néerlandais TUI annonce qu'il va rapatrier ses 1.600 clients qui passent des vacances en Egypte. Le rapatriement de ces touristes, qui séjournent pour la plupart dans des stations balnéaires de la Mer rouge, commencera lundi et devrait s'étaler sur trois jours

16h33 - Les souhaits de Zapatero - "Nous souhaitons, pour ces pays méditerranéens qui sont nos amis, les mêmes choses que nous souhaitions pour nous-mêmes : des réformes démocratiques, la liberté, le progrès et une justice sociale", déclare le Premier ministre espagnol José Luis Zapatero.

16h10 - Protestations "légitimes" - Berlin est "du côté de ceux qui appellent à la démocratie" déclare le chef de la diplomatie Guido Westerwelle. Selon il faut "prendre au sérieux" les protestations du peuple égyptien, jugées "légitimes" la veille par la chancelière Angela Merkel.

16h04 - Pas de policiers - Omniprésente il y a encore quelques jours, la police égyptienne a disparu des rues du Caire, où les citoyens organisent la circulation, défendent leur quartier et s'interrogent sur le rôle des forces de l'ordre dans le chaos ambiant.

16h02 - "Révolution" - "La voix du courageux peuple d'Egypte est la voix de la révolution. Le départ de cette révolution a étonné les régimes despotiques de la région", estime le président du Parlement iranien Ali Larijani

16h00 - Washington critiqué - Les Etats-Unis perdent leur "crédibilité"' en appelant à une démocratisation en Egypte tout en continuant de soutenir le président Hosni Moubarak, dénonce l'opposant égyptien Mohamed El Baradei sur la chaîne de télévision américaine CBS.

15h55 - Pont aérien libyen - La Libye met en place un pont aérien pour assurer le rapatriement de ses ressortissants se trouvant en Egypte, selon une source aéroportuaire à Tripoli. Et le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a appelé une nouvelle fois dimanche le raïs égyptien pour "se rassurer de la situation en Egypte", rapporte l'agence libyenne Jana.

15h52 - "Changements" - Le Commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine, Ramtane Lamamra, estime que des réformes sont nécessaires en Egypte, s'exprimant au premier jour du sommet de l'UA à Addis Abeba. "Nous pensons que des changements sont nécessaires pour répondre à la volonté du peuple, des réformes économiques, des mesures sociales et probablement aussi des questions liées au gouvernement doivent être abordées", dit-il.

15h50 - Employé d'ambassade tué - L'Azerbaïdjan va évacuer ses ressortissants en Egypte après qu'un employé de son ambassade au Caire eut été tué samedi en marge des manifestations. Ce comptable de l'ambassade rentrait chez lui après sa journée de travail, selon un porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères

15h46 - Gaza- Le mouvement Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, annonce la fermeture du terminal de Rafah, à la frontière avec l'Egypte, au motif que les fonctionnaires égyptiens auraient quitté leurs postes à la suite des violences en Egypte.

15h45 - "Transition" - Hillary Clinton estime que Hosni Moubarak n'a pas encore fait assez de pas vers la démocratisation de son pays, se prononçant pour "une transition en bon ordre". "Nous demandons instamment au gouvernement Moubarak, qui est toujours au pouvoir (...), de faire ce qui est nécessaire pour faciliter ce genre de transition ordonnée", déclare-t-elle sur la chaîne CBS.

15h39 - Avions de chasse - Des avions de chasse survolent le Caire à très basse altitude à plusieurs reprises, alors que plusieurs milliers de manifestants réclament dans le centre-ville le départ du président Hosni Moubarak. Peu auparavant, la télévision égyptienne a fait état d'une visite du président Moubarak au centre opérationnel des forces armées.

15h32 - Négocier- Les Frères musulmans et d'autres mouvements d'opposition égyptiens ont chargé l'opposant Mohamed El Baradei de "négocier" avec le régime du président Hosni Moubarak, annonce un dirigeant de la confrérie.

En direct. L'Egypte connaît une sixième journée de révolte contre le président Hosni Moubarak, sur qui la pression américaine s'accentue, tandis que tous les regards se tournent vers l'armée égyptienne.

Source El Watan AFP

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires