Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 09:25

Le match à ne pas perdre !

Abdelhak Benchikha

 

C’est aujourd’hui dimanche aux environs de 16h50 que nous connaîtrons le premier résultat du nouveau sélectionneur national  à la tête des Verts, Abdelhak Benchikha. C’est à ce même horaire aussi que nous saurons à Bangui si l’équipe nationale a retrouvé son punch ou pas à l’issue d’une rencontre qui s’annonce décisive, cruciale ou plus qu’importante face à la République centrafricaine pour le compte de la seconde journée des éliminatoires de la CAN 2012.

En effet, le stade de 20 000 places de Bangui accueillera cet après-midi à partir de 15h la rencontre entre Centrafricains et Algériens, ex aequo dans leur groupe D pour les qualifications à la prochaine CAN coorganisée par le Gabon et la Guinée équatoriale. Une tâche difficile attend nos Verts pour la course au fameux sésame surtout après le semi-échec de la première journée face à la Tanzanie à Blida. Pour cet après midi, la tâche des coéquipiers du solide Madjid Bougherra sera difficile pour plusieurs raisons. La première, c’est le changement d’homme à la tête de la barre technique avec le remplacement du “cheikh” Rabah Saâdane par le “général” Abdelhak Benchikha. Le nouvel homme fort des Verts espère marquer de son empreinte son ère surtout après une période faste avec Saâdane et une qualification historique en Coupe du monde. Seconde raison, la blessure de plusieurs éléments-clés du groupe vert. En effet, pas moins de cinq joueurs et non des moindres, à l’image de Ziani, Matmour, Chadli, Boudebouz ou Guedioura ont déclaré forfait pour cette rencontre. Une situation qui a mis dans l’embarras le nouveau sélectionneur qui a dû appeler en renfort les deux milieux de terrain de l’ESS, Khaled Lemmouchia et Lazhar Hadj-Aïssa. Avec le forfait de tous ces joueurs, le nouveau plan de bataille sera changé et Benchikha pense déjà à remanier son effectif pour battre la Centrafrique et son entraîneur français, Accorsi.
Troisième raison qui pourrait compliquer la tâche des Verts, la météo à Bangui et le taux d’humidité très élevé dans la capitale centrafricaine. Vu que le match se jouera à 15h, les coéquipiers de Medhi Lacen souffriront certainement de la chaleur et de l’humidité. Un scénario qui nous rappelle le premier match des Verts lors de la CAN angolaise et la débacle face au Malawi (0-3).

Espérons, cette fois-ci, que le défi sera relevé par nos capés afin qu’ils puissent revenir au classement général et ainsi se rapprocher une fois de plus du billet qualificatif pour la prochaine CAN même si l’adversaire d’aujourd’hui demeure des plus inconnus. L’Algérie n’a jamais joué face à la République centrafricaine et la seule rencontre entre des représentants des deux pays à Bangui a été jouée en 1994 entre le MCO et un club centrafricain pour le compte de la Coupe d’Afrique des clubs. Un match qui s’est soldé par la victoire des Hamraoua sur un doublé de Hafid Tasfaout, actuel manager des Verts. L’ancien goleador des Verts sera-t-il le porte-bonheur de la sélection qui veut refaire le coup de la Zambie ?

Source Liberté Seddiki A. Moez

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires