Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 03:57

Algérie - Chakib Khelil met en vente son appartement à Alger, pas ses villas aux States

corruption-algerie.jpg

Où est donc passé Chakib Khelil ? Depuis son éviction du gouvernement le 28 mai 2010, l'ex-ministre de l'Energie et des Mines fait l'objet de diverses spéculations. On le dit en résidence surveillée en Algérie, ou bien parti aux Etats-Unis où il possède des biens immobiliers notamment dans le l'Etat Maryland.
On dit encore qu'il est privé de son passeport... Chakib Khelil se trouve toujours en Algérie, libre de ses mouvements. L’ex-ministre s’est rendu récemment à Oran par route (probablement pour éviter de croiser des gens à l'aéroport) pour rendre visite à des proches. Par ailleurs, Khelil a mis en vente son appartement de 400 m2, avec ascenseur privé, propriété qu’il a acquise auprès de Sonatrach à la résidence Chaabani, non loin du siège du ministère de l’Energie. Des informations déjà parues - jamais démenties par l'intéressé - dés juillet 2008 indiquaient que cet appartement avait été acquis pour la somme de 1,8 millions de dinars. Soit une bouchée de pain.
L'ex-ministre de l'Energie possède également plusieurs propriétés aux Etats-Unis, mais se s'est jamais expliqué sur la manière et avec quel argent il les avait acquises. D'autant plus que ces acquisitions ne sont pas antérieures à sa nomination comme ministre en décembre 1999, mais elles ont intervenues huit ans plus tard. En effet, le 24 juillet 2007, Chakib Khelil, son épouse, Najat Arafat Khelil et un entrepreneur privé, Omar Habour (cité dans le scandale de BCIA) ont acquis une propriété dans le Maryland, aux Etats-Unis, pour un montant de 1,56 millions de dollars.
Le couple a également acquis moins d'une année plus tard, le 30 juin 2008, une maison mitoyenne pour 302 000 dollars ainsi que d’une autre propriété sise en face pour cette fois-ci un montant de 300 000 dollars. En somme, l'ex-ministre et son épouse auront acquis en une année trois propriétés pour un montant total de 2,1 millions de dollars.
La législation algérienne, loi n° 06-01 du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, fait obligation aux responsables de déclarer leur patrimoine un mois après leur prise de fonction ainsi qu'à la fin du mandat ou à la cessation d'activité. Le texte stipule que «toute personne qui détient un mandat législatif, exécutif, administratif, judiciaire, ou au niveau d’une assemblée populaire locale élue, qu’elle soit nommée ou élue, à titre permanent ou temporaire, qu’elle soit rémunérée ou non, et quel que soit son niveau hiérarchique ou son ancienneté (...) toute autre personne investie d’une fonction ou d’un mandat, même temporaires, rémunérée ou non et concourt, à ce titre, au service d’un organisme public ou d’une entreprise publique, ou de toute autre entreprise dans laquelle l’Etat détient tout ou partie de son capital, ou tout autre entreprise qui assure un service public» (...) «toute autre personne définie comme agent public ou qui y est assimilée conformément à la législation et à la réglementation en vigueur» est dans l'obligation de faire une déclaration de patrimoine.
Or, Chakib Khelil, débarqué du gouvernement en mai 2010, ne s'est pas astreint à cette obligation. L'a-t-il faite en catimini? S'est-il abstenu de se conformer à la législation en vigueur?
Le texte de loi du 20 février 2006 relatif à la déclaration de patrimoine

Source DNA

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires