Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 08:18

Les Verts veulent poursuivre l'aventure

algerie CAN 2010

 

Les Verts affronteront les Bafana Bafana, cet après-midi, en quart de finale du CHAN 2011. Ainsi, ils ont atteint la première partie de leur objectif, à savoir franchir le premier tour.

De son côté, le coach Abdelhak Benchikha n’a pas manqué de souligner la performance de ses joueurs. «Au départ, il n’était pas évident de sortir en vie du premier tour. Les garçons ont fait le travail qui était attendu d’eux. A présent, c’est un autre tournoi qui débute», estime le technicien. Lui et son staff mesurent parfaitement les sacrifices consentis par les joueurs pour, justement, concrétiser le rêve caressé : celui d’aller en finale et plus si possible. Sur le sujet, Mohamed Chaïb, membre du staff technique, notera : «En venant ici au Soudan, on avait un seul objectif. La gagne. Les joueurs ont adhéré à la stratégie adoptée dans ce sens. Ils sont en regroupement depuis plus de 40 jours et gardent intacte leur motivation de départ. C’est rare d’assister à un tel phénomène d’adhésion et d’engagement. Ils vivent bien et restent concentrés uniquement sur leur objectif.» .

Abdelhak Benchikha renchérit : «Généralement, la vie en groupe n’est pas toujours rose comme ont tendance à le croire beaucoup. Parfois, il y a des frictions à cause, justement, de la lassitude qui naît d’un regroupement prolongé. Là, les joueurs font montre d’un professionnalisme exemplaire. C’est aussi une des clés de notre réussite ici.» La réussite, dont parle Benchikha, s’est matérialisée par la qualification au second tour. Hier dans la matinée, Abdelhak Benchikha a animé une conférence de presse à l’hôtel Hilton au cours de laquelle il s’est étalé sur la préparation du match d’aujourd’hui et sur l’adversaire. Concernant le premier point, il a mis l’accent sur «la préparation normale qui sied à ce type de compétition» et sur le second, «la valeur de l’adversaire qui est sorti premier de son groupe, qui a marqué des buts à chaque rencontre et compte sur des joueurs de valeur au milieu et en attaque et qui n’ont pas leur pondant en défense», sans trop s’étaler sur les aspects tactiques dont, bien sûr, la primeur ira à ses joueurs.

Comment les Verts aborderont-ils le match de cet après-midi ? «Avec beaucoup de détermination, de volonté, de surpassement, mais aussi de sérénité. Le groupe est habité par la confiance. Il n’a laissé aucune place au doute. Les garçons veulent aller jusqu’au bout de cette épreuve. C’est un défi qu’ils veulent tous relever. Le CHAN est un challenge extraordinaire pour eux afin de monter à l’opinion publique qu’ils ont le talent qu’il faut pour défendre les couleurs de la sélection à tous les niveaux. Cette grande source de motivation va leur permettre, je le souhaite, d’aller le plus loin possible dans cette compétition. Nous sommes à deux matches de la finale.» Les membres de la délégation, installés sur les bords du Nil, pensent comme un seul homme. Il faut terminer le travail entamé depuis des mois et qui devrait se prolonger au-delà du CHAN avec la participation aux prochains Jeux arabes et africains au Mozambique prévus en septembre prochain.

Un arbitre sénégalais pour Algérie - Afrique du Sud

La commission d’arbitrage de la CAF a procédé, hier, à la désignation des arbitres qui officieront les rencontres des quarts de finale du CHAN 2011. Ainsi, le match Algérie-Afrique du Sud sera dirigé par le Sénégalais Fall. Selon les observateurs, il s’agit d’un bon arbitre. Il fait, dit-on, partie de la génération montante des arbitres africains qui se préparent à prendre la relève des anciens en instance de retraite. Djamel Haïmoudi n’a pas été désigné en quart de finale, et ce, malgré ses belles prestations lors du premier tour. Nul doute qu’il sera désigné en demi-finale.

Source El Watan Yazid Ouahib

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires