Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 07:13

Espace - Supernova observée en direct: «En quelques secondes, l'onde de choc disloque l'étoile»

Supernova-observee-en-direct.jpg

Photo transmise le 14 décembre 2011 par le Space Telescope Science Institute montrant la galaxie Pinwheel, qui abrite la supernova "SN 2011fe", avant et pendant l'explosion de l'étoile

 

Espace - L'événement devrait permettre de percer les secrets de ses phénomènes cosmiques...

L'explosion d'une étoile, la plus proche détectée en un quart de siècle, a été observée presque en direct en août par plusieurs équipes d'astronomes, aidant à percer le mystère de ces brillantes supernovas servant de bornes pour arpenter l'univers, selon des études publiées mercredi.

«Nous avons capté la supernova seulement 11 heures après son explosion, si tôt que nous avons ensuite pu calculer le moment réel de son explosion à 20 minutes près», relève Peter Nugent (Laboratoire de Berkeley, Etats-Unis), principal auteur d'une des études publiées dans la revue scientifique Nature.

Cette explosion d'étoile s'est produite dans la galaxie M101, située dans la constellation de la Grande Ourse, à environ 21 millions d'années-lumières (1 année-lumière = 9.460 milliards de km). Il s'agit de la plus proche supernova observée depuis 1986, selon les astronomes qui l'ont baptisée «SN 2011fe».

Détectée grâce à un télescope automatisé le 24 août, seulement quelques heures après l'apparition de son éclat lumineux dans le ciel, elle s'est rapidement avérée être une supernova de type Ia, une catégorie qui sert d'étalons, de «chandelle-standard», pour apprécier les distances et l'expansion de l'univers.

L'expansion de l'univers s'accélère

C'est en observant de telles supernovae que les lauréats du prix Nobel de physique 2011 ont découvert que l'expansion de l'univers s'accélérait. Quel type d'étoiles provoque ces explosions qui peuvent être plus brillantes que toute une galaxie ? Même si la luminosité caractéristique des SN1a en a fait des étalons, leur nature exacte restait mal connue.

Les observations ont confirmé que l'explosion s'était produite au sein d'un système de deux étoiles, dont l'une était une naine blanche composée d'oxygène et de carbone. Une naine blanche est un ultra dense résidu d'étoile, dont une cuillerée de matière peut peser dix tonnes.

D'après les modèles établis par les astronomes, la naine blanche absorbe de la matière provenant de l'étoile compagnon. Et quand elle grossit jusqu'à atteindre une masse correspondant à 1,4 fois celle du Soleil, elle s'effondre et explose.

«Colossale explosion thermonucléaire»

Il se produit «une colossale explosion thermonucléaire, qui convertit le carbone et l'oxygène en éléments plus lourds, dont du nickel», explique Peter Nugent dans un communiqué. Une bonne partie de la luminosité vient du nickel radioactif. «En quelques secondes, l'onde de choc disloque l'étoile», précise son collègue Daniel Kasen.

Après avoir identifié la nature de l'étoile ayant explosé, les astronomes ont cherché à découvrir celle de sa compagne. Etait-ce aussi une naine blanche, une géante rouge ou une étoile normale dans la principale phase de son existence comme notre Soleil ?

L'équipe de Weidong Li (Université de Californie, Berkeley) a éliminé l'hypothèse d'une géante rouge. D'après l'équipe de Peter Nugent, les observations précoces de la supernova tendent à montrer que le couple qui l'a provoquée était formé d'une naine blanche et d'une étoile normale.

Source 20minutes.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires