Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 21:15

Des centaines de salariés sont venues découvrir l'A350 XWB aux couleurs d'Airbus hier sur le tarmac toulousain.

sortie-de-l-A350.jpg 

Airbus a dévoilé hier la livrée du tout premier A350 destiné à effectuer le vol inaugural. Cet avion n°1 doit encore passer quelques tests avant de prendre les airs «d'ici l'été». Il ne doit toutefois pas être présent au prochain salon du Bourget.

C'était hier un grand moment d'émotion pour les salariés d'Airbus qui travaillent depuis des années sur le programme A350. Le premier exemplaire du nouveau long-courrier d'Airbus a été dévoilé entièrement peint aux couleurs de l'avionneur européen. Une première pour l'A350 qui a donc effectué ses premiers tours de roue sur le tarmac toulousain. Poussé hors du hangar de peinture par un engin de piste, cet exemplaire qui porte le numéro de série MSN001 n'a toutefois pas allumé ses moteurs.

Il a été accueilli par plusieurs centaines de salariés impliqués dans la construction de l'A350. Destiné à être le premier A350 à prendre les airs, l'appareil était entré il y a tout juste une semaine en salle de peinture. Il a donc fallu moins de sept jours pour le peindre entièrement aux couleurs officielles d'Airbus et ainsi présenter au monde entier la «livrée» de l'avionneur. D'ordinaire le «roll out», ce moment où l'avion sort du hangar, est l'occasion d'organiser une grande cérémonie en présence de nombreux invités : clients, fournisseurs, élus, institutionnels… Cette fois-ci, la direction du programme a préféré gagner du temps et a réduit l'événement à destination des Airbusiens. En son temps, le roll out de l'A380 avait été un vrai show à l'américaine avec un parterre de personnalités invitées à Toulouse.

Faire voler l'A350

Un tel spectacle aurait immobilisé l'avion pendant 48 heures alors que les ingénieurs n'ont qu'une idée en tête : faire voler le plus vite possible l'A350. Désormais presque prêt pour son vol inaugural, l'A350 a encore quelques tests au sol à passer. C'est l'autre A350, celui dédié aux essais statiques qui doit réaliser des tests supplémentaires. Ensuite, l'avion n° 1 sera remis début juin au service des essais en vol. L'avion sera alors équipé de capteurs et ordinateurs afin d'enregistrer les paramètres techniques lors de la campagne d'essais en vol. Le MSN001 devrait donc être opérationnel pour le vol inaugural au milieu du mois de juin soit lors du Salon aéronautique du Bourget (17-21 juin) près de Paris. L'A350 ne devrait toutefois pas s'y rendre. Le calendrier reste tendu puisque la première livraison commerciale est toujours attendue pour la mi 2014 à Toulouse. Gil Bousquet

Grosse commande indienne au Bourget

Le salon aéronautique du Bourget s'annonce déjà copieux en terme de commandes. La compagnie indienne Jet Airways s'apprêterait à dévoiler une commande de 200 appareils partagée entre Boeing et Airbus qui engrangerait donc près d'une centaine d'appareils. Par ailleurs, Jet Airways pourrait aussi acheter en plus 50 A320 Neo pour sa filiale low cost JetKonnect.

Source La Dépêche du Midi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires