Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 05:04

Alger et Paris se concertent pour lutter contre le Terrorisme

france-algerie-copie-1

Les deux pays ont fait part de leur convergence de vues sur les questions de coopération sécuritaire, notamment en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme transnational.

L'Algérie multiplie les contacts et les concertations avec ses partenaires dans le domaine de la lutte antiterroriste. La première réunion du groupe de contact bilatéral de coopération algéro-française dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et les questions de sécurité connexes s'est tenue avant-hier.
Ce mécanisme de coopération à caractère informel est destiné à encadrer et structurer le dialogue et la concertation entre les deux pays dans les domaines de la lutte contre le terrorisme transnational et les questions de sécurité connexes. Les travaux ont été co-présidés du côté algérien par Kamel Rezzag Bara, conseiller auprès du président de la République, coordinateur du groupe interministériel chargé de l'action extérieure de l'Algérie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et du côté français par Mme Hélène Duchêne, directrice des affaires stratégiques, de sécurité et du désarmement auprès du ministère français des Affaires étrangères. Les deux parties ont, notamment rappelé leur volonté commune de renforcer la concertation en matière de lutte contre le terrorisme transnational.
Cette rencontre intervient au lendemain d'une rencontre tout aussi importante traitant du même fléau terroriste et qui a réuni à Alger les hautes autorités algériennes avec un responsable britannique. Lundi dernier, c'est Kim Darroch, conseiller principal à la sécurité nationale auprès du Premier ministre britannique qui s'est entretenu avec le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le vice-ministre de la Défense nationale, chef de l'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra et le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Madjid Bouguerra.
Les deux pays ont fait part de leur convergence de vues sur les questions de coopération sécuritaire, notamment en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme transnational. Dans ce même dossier, l'Algérie et la France sont déterminées à pousser la collaboration.
«A travers un échange dans leur environnement régional et international, les deux parties ont noté une convergence de vues et souhaitent poursuivre cette étroite concertation», indique un communiqué de l'ambassade de France envoyé à notre rédaction. «En procédant, enfin, à un échange de vues sur l'état de la coopération multilatérale, précise-t-on, elles ont insisté sur la nécessité de conjuguer leurs efforts, notamment, au sein des instances des Nations unies pour faire avancer nombre de questions d'intérêt commun», a ajouté la même source. Les deux parties ont convenu de tenir la deuxième réunion du groupe de contact bilatéral à Paris, à une date à convenir d'un commun accord. Entre Alger et Paris, la collaboration sécuritaire ne date pas d'aujourd'hui même si certaines divergences ont souvent émaillé cette forte collaboration.
Des divergences essentiellement liées à l'approche qu'ont les deux pays sur le mode opératoire. A lexemple de la lutte contre les groupes terroristes au nord du Mali, quand l'Algérie a mis en avant la primauté du politique et de la diplomatie sur l'action militaire qui doit rester le dernier recours. Mais ces achoppement ne résistent pas à une convergence de principes des deux pays et qui recommandent une lutte implacable contre le terrorisme.

Source l’Expression Brahim Takheroubt

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires