Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 05:57

Il avait 80 ans...

bruno-cremer-en-1970.jpg

 

Le comédien français Bruno Cremer, connu surtout pour avoir joué le rôle du commissaire Maigret, est mort samedi dans un hôpital parisien des suites d'un cancer, à l'âge de 80 ans, a annoncé dimanche 8 août son agent France Degand.

Bruno Cremer avait joué pendant 14 ans le rôle de Maigret, pipe au coin de la bouche, la télévision française ayant diffusé de 1991 à 2005 une série de 54 épisodes sur les enquêtes du célèbre policier, crée par l'écrivain belge Georges Simenon.

Né le 6 octobre 1929 à Saint-Mandé, dans la banlieue parisienne, Bruno Cremer avait raconté dans son autobiographie, intitulée Un certain jeune homme, avoir été attiré très jeune par le métier d'acteur.

Prédilection pour les films militaires

"Ça m'a pris à 12 ans. Cette porte de sortie m'a sauvé la vie. Sans cela, je ne sais pas ce que j'aurais fait", avait-il confié. Après ses études secondaires, il avait suivi des cours de théâtre au conservatoire à Paris où il avait côtoyé Jean-Paul Belmondo.

Bruno Cremer avait une prédilection pour les films militaires, les rôles de flic teigneux et les histoires d'espionnage. Il avait travaillé avec de nombreux metteurs en scène et en particulier François Ozon – dans Sous le sable – et Jean-Claude Brisseau – Noce blanche – et joué, entre autre, dans Le Bon et le méchant de Claude Lelouch, L'Etranger de Luchino Visconti, Le Convoi de la peur de William Friedkin.

Il avait à son actif, plus de 110 films et téléfilms, selon son agent. Il avait aussi joué plusieurs fois au théâtre, dans des pièces de William Shakespeare, Jean Anouil et Oscar Wilde.

Bruno Cremer a trois enfants, un fils Stéphane d'un premier mariage, et deux filles de son épouse Chantal, avec laquelle il était marié depuis 1984.

Un "Acteur populaire"

"Le président de la République rend hommage à Bruno Cremer, acteur talentueux, figure familière et attachante de la scène française", a réagi dans la soirée l'Elysée par voie de communiqué.

Le premier ministre François Fillon, quant à lui, "souhaite rendre hommage aux multiples talents de ce comédien exigeant". M. Fillon rappelle qu'"il incarna notamment le colonel Rol-Tanguy, chef des Forces françaises de l'intérieur de la région parisienne, dans Paris brûle-t-il ? de René Clément, en 1966". "Ce rôle avait tout du symbole pour celui qui, à l'âge de 18 ans, fit le choix de devenir français", écrit le premier ministre dans un communiqué.

De son côté, Frédéric Mitterrand, ministre de la culture, estime que "nous perdons un grand acteur qui, au début des années quatre-vingt dix, avait élargi encore le public de ses nombreux fidèles en incarnant de façon magistrale le très célèbre commissaire Maigret". "Bruno Cremer était, au meilleur sens du terme, un acteur populaire, plébiscité pour la qualité de son jeu comme pour celle de sa personnalité", déclare M. Mitterrand dans un communiqué.

Source lemonde.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> je l'aimais bien dans Maigret.<br /> <br /> <br /> Amicalement Votre<br /> <br /> <br /> Vincenzo<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour Vincenzo,<br /> <br /> <br /> Je l'aimais bien également, c'est la raison pour laquelle j'ai pour laquelle j'ai produit ce blog...Nous sommes nombreux à avoir de la peine suite à son décès<br /> <br /> <br /> Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à mes blogs<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br /> <br />