Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 10:43
Oxford Business Group : Ruée des compagnies pétrolières vers le Maroc
petrole-au-maroc-2013.jpg
 Les investisseurs étrangers manifestent un intérêt croissant pour les réserves d'hydrocarbures offshores du Maroc, a indiqué jeudi l'Oxford Business Group, un cabinet d'intelligence économique basé à Londres. Ces investisseurs sont attirés par différents facteurs, notamment les résultats prometteurs des études sismiques, et des conditions d'investissement attractives, soulignent les analystes de l'OBG.
Les investisseurs étrangers manifestent un intérêt croissant pour les réserves d'hydrocarbures offshores du Maroc, a indiqué jeudi l'Oxford Business Group, un cabinet d'intelligence économique basé à Londres. /DR
Grâce au forage de 10 nouveaux puits, prévu en 2013-14, le Maroc pourrait enregistrer une hausse significative de sa production de pétrole et de gaz à moyen terme, et ainsi réduire ses importations énergétiques et redresser une balance commerciale de plus en plus déficitaire.
C'est ce qu'ont affirmé jeudi, les experts de l'Oxford Business Group (OGB), notant que les compagnies pétrolières et gazières ont été particulièrement actives dans le pays ces deux dernières années.
Cinq d'entre elles se sont vu octroyer de nouveaux blocs, tandis qu'une série d'acquisitions et d'autres accords ont été conclus, ajoute l'OBG, citant à cet égard des groupes pétroliers internationaux, tels que Chevron, Total et Galp, mais aussi des sociétés indépendantes, notamment Genel Energy, Cairn Energy et Kosmos Energy, qui ont renforcé leurs opérations offshores.
Jusqu'à 10 puits offshore verront le jour en 2013-2014
D'après les données de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), citées par l'OBG, jusqu'à 10 puits offshore devraient être l'objet de forage exploration en 2013-14, soit deux fois plus que le nombre des opérations effectuées lors de ces 10 dernières années.
Et d'ajouter que Cairn Energy, société basée au Royaume-Uni, a renforcé sa présence au Maroc grâce au rachat de Nautical Petroleum en juin 2012, scellé par une prise de participation de 37,5% dans la licence Juby Maritime, qui englobe la découverte de pétrole lourd sur le site de Cap Juby, le premier grand gisement découvert au Maroc.
En août 2012, Cairn a également acquis une participation de 50% dans le bloc de Foum Draa, et obtenu le statut d'opérateur, moyennant un investissement de 44,1 millions d'euros, destiné à financer le forage d'un puits exploratoire.
Pour sa part, Genel Energy, une société anglo-turque indépendante, a obtenu une participation de 37,5% dans la licence Juby Maritime en 2012, grâce à l'acquisition de Barrus Petroleum, rappelle l'OBG, précisant que des récents tests menés dans le bloc Cap Juby montrent la présence de pétrole et de gaz.
Un sentiment d'optimisme
OBG indique également que cette dernière devra lancer des travaux d'exploration en 2014 dans son bloc Sidi Moussa, dans lequel elle détient depuis fin 2012 une participation de 60%, soit 36,8 millions d'euros, en plus du bloc Mir Left, qui lui a été octroyé en novembre 2012.
D'après les experts de l'OBG, la licence offshore Mazagan a engendré un sentiment d'optimisme quant à la présence de ressources potentielles, qui rappellent qu'en janvier 2013, la société Plains Exploration a acquis une participation directe de 52% dans la licence Mazagan auprès du précédent opérateur, et devrait débuter les forages exploratoires en 2014.
En janvier 2013 également, Chevron s'est vu octroyer des licences pour trois blocs dans le bassin à eaux profondes de Doukkala, tandis que Tangiers Petroleum a cédé 50% de ses participations dans le bloc offshore de Tarfaya en 2012, relève la même source.
OBG fait également état de forages dans un puits d'essai, MO-2, à Tarfaya, ayant permis d'évaluer la capacité de production potentielle à plus de 2.300 barils par jour (bpj).
Selon l'avis de l'OBG, les investisseurs et compagnies pétrolières sont intéressés par le Maroc en raison des conditions favorables à l'investissement, en particulier la loi de 2000 relative aux hydrocarbures.
Ce texte limite en effet la participation de l'ONHYM dans toutes les opérations d'exploration et de production à 25%, l'un des taux les plus bas de la région, sensiblement inférieur aux 51% de participation applicables en Algérie.
Les redevances appliquées au Maroc sont également relativement modestes (10%) pour la production de pétrole, et 5% pour le gaz, des taux qui permettent de limiter la participation du gouvernement à 35%, soulignent les analystes de l'OBG.
Source Algérie-Dz.com aufait avec MAP  
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Information
commenter cet article

commentaires