Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 21:00
Entre traditionnel et contemporain, deux cultures s'unissent
Sensualite-et-glamour.jpg  Sensualité et glamour
L'Institut français à Constantine a offert une agréable soirée au public constantinois, en organisant, mardi dernier en soirée, un défilé de mode merveilleux où deux cultures se sont imposées. Entre le traditionnel algérien et le contemporain occidental, des stylistes des deux rives ont su se surpasser pour démontrer un art unique qui a pris la forme des magnifiques silhouettes qui ont étonné le public. Ayant su mettre de côté leur pudeur et timidité, des mannequins ont tout simplement stupéfié les spectateurs.
Soraya Khaled, Elodie Viens, Mabrouka Saouli et Karel Mills, des stylistes algériens et français ont, avec élégance, charme et beauté, offert aux Constantinois leur savoir-faire par des modèles de choix. C'est à l'initiative de l'Institut français de Constantine que cette manifestation existe maintenant depuis trois ans. Vu l'énorme succès, l'événement devenu presque une coutume, a été élargi, en d'autres régions, Alger, Annaba, Tlemcen et Oran où d'autres défilés sont d'ailleurs prévus.
Aujourd'hui et à l'hôtel Novotel aura lieu un second défilé au grand bonheur de Constantine, désormais le pilier de la mode. Le public a été satisfait jugeant authentique et originale la présentation des stylistes qui ont su ajouter de la fraîcheur à leurs créations diverses.
Laissant libre cours à leur imagination, ces artistes sont, à même de dire, une source d'inspiration. Leurs ouvrages auxquels ils ont su croire sont le fruit de leur réflexion artistique. Réalisés avec tact leurs modèles sont réfléchis d'où le luxe recherché à préserver l'authenticité d'un patrimoine aussi bien traditionnel que moderne.
En fait les stylistes trouvent dans leurs créations l'expression de leur état d'âme. Pour l'extérioriser, ils associent sentiment, nature et création à la hauteur de leur talent et leurs exigences profondes. Et l'Institut français n'a rien laissé au hasard pour la réussite de cette soirée, mais aussi pour mettre en valeur toute cette créativité.
Tous les détails ont été pris en considération et le public en plus. La haute couture avec toutes ses audaces est maintenant un air que respirent les constantinois qui attendent d'autres manifestions de ce genre, longtemps absentes d'une ville culturelle. Ils s'autorisent, et c'est tout à fait légitime, le droit de vivre ces moments pour mieux nourrir le besoin culturel, un héritage qu'ils réclament et revendiquent. La soirée a été autant fine et raffinée que les créations artistiques présentées par des mannequins sublimes et très professionnels.
Source L’Expression Ikram Ghioua
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Algérie
commenter cet article

commentaires