Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 10:37

20 villages touristiques seront construits

le petit fute

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a déclaré la fin de l’ère de marginalisation du secteur.

Le ministère du Tourisme et de l’Artisanat prévoit la construction de 20 villages touristiques, dont 6 villages au Sahara et 14 dans les régions nord du pays. «Un projet de constructions légères, type bungalow, tenu par Guest tour, est l’un des nombreux plans élaborés par notre ministère pour promouvoir le tourisme en Algérie», a déclaré M.Mimoun, lors de son passage sur les ondes de la Radio nationale. M.Smaïl Mimoun, ministre du Tourisme et de l’Artisanat a déclaré la fin de l’ère de la marginalisation du secteur du tourisme.

«On n’accordait pas assez d’importance à ce secteur qui couvre, dans d’autres pays, 10% du marché de l’emploi», a précisé M.Mimoun, en poursuivant: «Maintenant, le tourisme jouit d’une nouvelle politique et surtout de l’intérêt de l’Etat, afin de promouvoir ce secteur» car «la promotion du tourisme n’est plus une question de choix, c’est devenu une nécessité pour la construction d’une économie forte, source de diversité des importations».

El Aurassi reprendra du service en juillet 2011

Les travaux de réhabilitation et de modernisation de l’hôtel El Aurassi, le plus imposant édifice de la capitale, qui surplombe la baie d’Alger, et qui ont été officiellement lancés dans le cadre de la concrétisation sur le terrain du plan qualité-tourisme à la fin octobre 2009, seront achevés en juillet 2011, a déclaré M.Mimoun lors de son passage à la Radio nationale. Pour rappel, les travaux de modernisation de cet établissement hôtelier devaient s’étaler sur une période de 22 mois, pari tenu! Et coûteront 57 millions d’euros. L’hôtel, qui n’a pas connu d’action de réhabilitation depuis son ouverture en 1975, s’élève sur 14 étages, avec 416 chambres, 30 suites, 8 appartements et une suite présidentielle, en plus des restaurants et d’autres espaces. Le ministre a aussi rappelé que la rénovation de l’Hôtel El-Djazaïr (anciennement Saint-Georges), monument historique inclus de fait au sein du patrimoine culturel de la capitale a été achevée.

Et pour cela, a-t-il poursuivi «il faut faire la différence entre un pays qui a un potentiel touristique et un pays de destination». Nous sommes formellement un pays qui jouit de toutes les conditions nécessaires pour devenir «la destination» des touristes. Nous manquons, ceci dit, d’infrastructures et de savoir-faire. Sur ce point, le ministre a fait l’éloge du nouveau «plan national pour l’aménagement du territoire».

Les cinq principaux axes de ce projet à long terme -2030- comme l’a défini le ministre, consiste à faire de l’Algérie un pays-destination, à promouvoir les sept pôles du tourisme, le plan, quantité-qualité des prestations alignées aux norme internationales, le plan de partenariat pour le raffermissement de la chaîne touristique, le dialogue et la coopération avec les secteurs concernés, et enfin, le plan de financement touristique.

M.Mimoun a toutefois insisté sur la priorité de commencer ce grand projet, par l’exploitation du Grand Sahara, source d’émerveillement pour les touristes. «Le Sahara est un musée mondial à ciel ouvert» a poursuivi le ministre.

Les touristes qui viennent visiter le Sahara sont à la recherche d’aventure et de simplicité et pas de luxe. C’est ce qui explique l’idée de monter des tentes au lieu de construire des hôtels. Aussi prévue, et décrétée depuis trois semaines, l’obligation des agences de tourisme et de voyages à utiliser les moyens de communication les plus récents ainsi que la promotion du tourisme en Algérie.

Autre point, savoir utiliser les richesses culturelles pour attirer les touristes, tel que le nombre important de festivals organisés. Le ministre s’est aussi prononcé sur les prestations hôtelières. «Nombres de spécialités manquent au programme des écoles d’hôtellerie, qui, à leur tour, ne sont que de trois à avoir bonne réputation», a-t-il fait savoir.

En marge de la 11e édition du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev du 8 au 11 décembre 2010), des accords de principe à des investisseurs algériens pour la réalisation de 49 projets, dans le secteur hôtelier, autrement dit, la capacité globale de 90.000 lits.

L’objectif est d’atteindre 160.000 lits en 2015. La construction ou la rénovation de 40 stations thermiques est inscrite à l’étude avec le projet 2010-2014.

«Ceci coïncide avec la découverte de 40 puits contenant des eaux prometteuses», a précisé le ministre. Pour conclure, le ministre a déclaré que «le but est de trouver les moyens et les solutions à la promotion du tourisme algérien».

Source L’Expression Nardjes Flici

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires