Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 06:45

Casanova compte sur Chantôme

Alain-Casanova_.jpg

 

Toulouse a été exaucé ! Le TFC souhaitait obtenir le prêt de Clément Chantôme ou d'Adrien Rabiot, déjà passé par la Ville Rose la saison dernière, c'est le premier qui est arrivé ce mercredi en Haute-Garonne. Un prêt accueilli avec satisfaction par l'entraîneur Alain Casanova qui espère pouvoir compter sur sa nouvelle recrue dès vendredi face à Toulouse.

Ce n’est pas encore officiel mais Clément Chantôme est bel et bien à Toulouse. "Il y a encore quelques détails à régler mais on espère qu’il sera qualifié pour vendredi", jubile Alain Casanova, l'entraîneur du TFC, satisfait d’avoir obtenu le prêt du milieu de terrain parisien pour la saison à venir. Arrivé tôt ce matin dans la Ville Rose, l’intéressé s’est entraîné à part sous ses nouvelles couleurs. "Il a juste fait un footing, on verra demain dans quel état il est, mais s’il est apte il jouera contre Monaco, dixit Casanova. On ne va pas le laisser trop longtemps au frigidaire !"

S’il n’est pas considéré comme le remplaçant d’Etienne Capoue, parti à Tottenham la semaine dernière, Clément Chantôme incarne aux yeux de son nouvel entraîneur la recrue parfaite, à comparer davantage au jeune Adrien Rabiot, rendu à Paris durant l’intersaison et que le TFC convoitait encore. "Ils sont comparables, oui, mais ils ont un profil différent, explique encore Alain Casanova. Ce qui me plait chez Chantôme, ce sont ses matches de L1, son expérience et sa détermination. Rabiot, Paris souhaitait le conserver et je pense qu’ils ne se trompent pas, il a un bel avenir devant lui. Après, entre un joueur de 18 ans qui commence sa carrière et un de 25 ans qui a déjà des années derrière lui, ce n’est pas la même chose ! Chantôme ne peut pas se contenter de quelques minutes de jeu avec l’expérience et les qualités qu’il a. Il a besoin d’avoir de l’ambition."

"Une vraie plus-value"

Et Chantôme en a, lui qui a passé les deux premiers matches de Ligue 1 du PSG en tribunes et souhaitait absolument retrouver du temps de jeu pour espérer rester dans les petits papiers de Didier Deschamps, qui l'avait convoqué la saison dernière (une sélection contre le Japon). Assurément, le technicien haut-garonnais est content de sa prise, la dernière a priori du mercato toulousain. "C’est un milieu relayeur porté vers l’avant, qui va nous apporter beaucoup  techniquement et par son volume de course, sa capacité à percer les lignes et à bien terminer les actions. C’est un des meilleurs joueurs français qui nous rejoint, un international qui va vouloir regagner sa place en équipe de France pour aller au Brésil. Pour un entraîneur, récupérer un tel joueur est une chance extraordinaire. Une vraie plus-value pour l’équipe."

Et l'intéressé d’ajouter, emballé, à propos de son nouveau milieu de terrain: "Il adore le foot et il vient vraiment pour nous apporter quelque chose au niveau du jeu. Parfois, les joueurs prêtés ne sont pas satisfaits, ce n’est pas son cas, puisque c’est lui qui  il nous a choisis. Je le remercie pour sa confiance. On n’a pas l’Europe à lui offrir, mais on va avoir beaucoup d’attentions à son égard. Il avait besoin de temps de jeu, ce que ne pouvait lui garantir Paris. Il avait besoin d’entendre certaines choses aussi. Moi je lui promets beaucoup de travail, d’exigences et la mise en œuvre de ce qu’il faut pour qu’il progresse collectivement avec nous." Bref, tout le monde est content...

Source Sports.fr

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Toulouse
commenter cet article

commentaires