Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 06:11

Un troisième joueur serait aussi concerné...

ribery-govou.jpg

 

Franck Ribéry se serait sans doute bien passé d'une telle publicité. Car c'est bien le milieu du Bayern qui a été auditionné (en tant que témoin) par la police dans le cadre d’une affaire de proxénétisme sur mineure. «Il a été entendu dans la semaine comme témoin. Pour nous, l'affaire s'arrête là», a expliqué l'avocate du joueur, Sophie Bottai, à l'AFP. Plus tôt dans la soirée de dimanche elle a envoyé un communiqué à la radio RMC. «Des personnalités, dont Franck Ribéry et d'autres joueurs de renommée internationale, comptent dans leur relationnel un proche d'un animateur d'un réseau d'escort girls. C'est uniquement en raison de cette relation qu’ils ont été ou seront entendus par les services de police,. (...) Cette affaire ne concerne pas Franck Ribéry et ne pourrait, dans le pire des cas, que relever de la seule sphère privée de mon client et n'appelle ainsi aucun autre commentaire», peut-on lire dans ce communiqué publié sur le site de la radio.
Une boîte de nuit à Paris

 L'affaire a débuté samedi lorsque M6 révèle que deux joueurs de l'équipe de France aurait été entendu par la police. Dimanche, une source judiciaire confirme cette information. Dans son édition de dimanche, l’Equipe, avance que les joueurs concernés seraient trois (deux évoluant à l’étranger, un dans le Sud de la France). C'est en qualité de témoins – c’est à dire de clients –que la justice a décidé de les entendre. Deux internationaux ont déjà été entendus comme témoins sur commission rogatoire du juge d'instruction parisien Yves Dando. L'un d'eu est donc franck Ribéry.

Toujours selon le quotidien l’Equipe, tout serait parti d’une enquête liée à une discothèque parisienne. Lors de leur enquête, les policiers auraient découvert que certains internationaux avaient leurs habitudes dans cet établissement.  L’un aurait même eu une relation suivie avec une prostituée mineure. Il risque jusqu’à trois ans de prison pour ce délit. Lors de son audition, ce milieu offensif aurait reconnu cette relation mais dit ignorer l’âge de la jeune fille au moment des faits. 

Escalettes ne veut pas commenter l'affaire

François Vignolle, l'un des deux journalistes de M6 à l’origine de cette révélation, a expliqué samedi soir sur Europe 1 que les joueurs n'étaient pas inquiétés... pour l'instant. « Aujourd'hui, on ne reproche rien, mais on va essayer de confronter leurs déclarations à celles qui ont été faites et recueillies au cours de l'enquête, à savoir celles des filles et peut-être celles du proxénète présumé.

Du côté de la fédération, les réactions se font rares. «Il n'y a pas de réaction à avoir sur une affaire de ce genre», a déclaré à l'AFP le président de la Fédération française de football (FFF), Jean-Pierre Escalettes. «Une enquête est en cours dont je n'ai aucun détail. A l'heure actuelle, aucun commentaire n'est possible», ajoute-t-il.

Ribéry et Govou auditionnés

Selon lepoint.fr, les deux joueurs de l'équipe de France de football, entendus dans le cadre d'une affaire de proxénétisme, sont Frank Ribéry et Sidney Govou. L'avocate du milieu de terrain du Bayern a reconnu que son client avait été auditionné, tout en insistant que le sportif n'était qu'un témoin.

Frank Ribery et Sidney Govou ont été les deux premiers joueurs à être auditionnés.

Deux joueurs de l'équipe de France de football, Franck Ribéry et Sidney Govou, ont été auditionnés, selon lepoint.fr , la semaine dernière par la brigade de répression du proxénétisme (BRP) de Paris, également surnommée "la mondaine". Entendus comme simples témoins dans le cadre d'une commission rogatoire du juge parisien André Dando, ils se retrouvent mêlés à une affaire de proxénétisme touchant un club huppé de la capitale.
Leur audition survient en effet à la suite d'une enquête de plusieurs mois de la BRP sur un réseau de prostitution qui s'organisait, notamment, autour du café Zaman, situé sur les Champs Elysées, dans le 8e arrondissement de Paris. Au centre de ce réseau, un certain Abou, qui a grandi dans les quartiers défavorisés de Lyon. Selon lepoint.fr, ce trentenaire, plusieurs fois candidats à La Nouvelle Star sur M6, est soupçonné d'avoir alimenté en prostituées ses riches clients. Des jeunes femmes parfois mineures.

Ribéry, "témoin" mais "pas concerné"

 Dimanche soir, l'avocate de Franck Ribéry, Me Sophie Bottai, a reconnu l'audition de son client par la police. Dans un communiqué diffusé par RMC, elle précise que le footballeur a été entendu en tant que témoin, car il possédait le contact d'un proche de l'animateur du réseau d'escort-girls. "Cette affaire ne concerne pas [mon client] et ne pourrait, dans le pire des cas, que relever de la seule sphère privée de son client et n'appelle ainsi aucun autre commentaire", insiste-t-elle. Toujours selon lepoint.fr, Frank Ribéry, qui aurait eu recours aux services d'une jeune femme en particulier, aurait affirmé à la police tout ignorer de son âge et de son identité. Sydney Govou aurait, lui, connu la jeune femme alors qu'elle venait d'atteindre sa majorité.

Hasard du calendrier, après s'être croisé dans les locaux de la mondaine, les deux bleus s'affronteront lors de la demi-finale de la Ligue des Champions, opposant le Bayern de Munich à Lyon mercredi. Deux autres membres de l'équipe de France, dont les identités n'ont pas été dévoilées, doivent également être entendus la semaine prochaine. Quatre personnes sont actuellement écrouées, dont le dénommé Abou et le patron du café Zaman. Un agent de joueur serait également dans le collimateur de la justice.

Source 20minutes.fr / lepoint.fr

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires