Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 05:05

Le désarroi s'empare des passagers

air-algerie-en-greve.jpg

Des chefs de famille avec des enfants en bas âge qui s'apprêtaient à embarquer à destination de l'Europe sont pris en otage.

«Le vol 1002 à destination de Paris vient, juste de partir, nous attendons d'autres instructions pour faciliter l'embarquement d'autres passagers», nous a déclaré un agent de la compagnie Air Algérie, à qui nous avions demandé de nous expliquer les raisons de ces longues queues d'attente observées près des guichets. Des centaines de passagers, parmi lesquels nous avons noté la présence de nombreux enfants, attendent anxieusement, depuis les premières heures de la matinée, l'instant libérateur annonçant l'embarquement. Certains, à l'image de cette passagère accompagnée de ses deux enfants en bas âge, qui s'apprêtaient à embarquer à 17 heures pour Barcelone, a passé tout l'après-midi du lundi à attendre à l' aéroport avant de se voir signifier par le chef d'escale, qu'elle devait rentrer chez elle et qu'elle devait se représenter à six heures du matin le lendemain. «Mes deux enfants et moi avions passé toute la journée du lundi à l'aéroport sans pouvoir embarquer. Les responsables de la compagnie nous ont demandé de nous présenter, très tôt le lendemain, c'est-à-dire, mardi, à six heures du matin.

Plus de 1 500 passagers algériens bloqués en France

Selon le ministère français des Transports, plus de 1 500 passagers sont bloqués dans les principaux aéroports français. Ils devaient embarquer sur des vols d’Air Algérie en direction de plusieurs aéroports algériens. Les aéroports de Paris et de Marseille sont les plus touchés par cette situation.
Selon le ministre français des Transports, Thierry Mariani, repris par TSA, un vol supplémentaire d’Air France a été programmé vers Alger pour 172 passagers. M. Mariani s’est également félicité des efforts des Aéroports de Paris pour assurer la prise en charge des passagers bloqués. « Le droit de grève s’exerce à un moment de l’année où de nombreux passagers ayant des attaches en Algérie souhaitent y passer leurs vacances. C’est tout à fait regrettable », a-t-il déclaré dans un communiqué. Le ministre a appelé la Compagnie Air Algérie à « prendre toutes ses responsabilités et à apporter toute l’assistance nécessaire à ses passagers, en priorité leur réacheminement et à défaut l’hébergement ».

Malheureusement, il est presque onze heures et le vol Alger-Barcelone n'est toujours pas annoncé», a-t-elle déclaré. La grève du personnel navigant d'Air Algérie a provoqué un grand désordre à l'aéroport, devenu trop exigu pour contenir les centaines de passagers en partance vers l'Europe, qui se sont retrouvés, malgré eux, victimes d'un mouvement de grève auquel ils disent ne pas avoir été ni informés, ni associés. C'est le cas de cette famille composée de cinq membres, qui attend depuis 8h du matin, pour embarquer vers Madrid. «Le vol pour Madrid était programmé pour 9h55. Nous nous sommes présentés à la porte d'embarquement dès 8h. Il est maintenant 11h et le vol à destination de cette ville n'a pas encore été annoncé», a affirmé un des membres. Alors que l'avion qui devait le transporter à Metz était programmé pour 8h30, un passager nous indique que le vol a été retardé et qu'on vient, à l'instant, de le prévenir pour qu'il se présente à la porte d'embarquement pour remplir les formalités. Tout est bien qui finit bien, mais pas pour tous les passagers.
Beaucoup ont vu leur vol retardé ou, carrément, annulé à cause de cette grève qui a pris en otage des milliers de voyageurs et qui prend des allures de rébellion au motif que le personnel navigant est mal payé et qu'il réclame une augmentation de salaire de l'ordre «de plus de 100%», et l'élaboration d'un statut type, applicable aux personnels navigant et technique. Installé, récemment, à la tête de la compagnie, le nouveau P-DG d'Air Algérie, Salah Boultif, en signe de bonne volonté, se dit favorable à une augmentation de salaire à hauteur de 20% touchant l'ensemble du personnel de la compagnie. M. Boultif déclare, par ailleurs, qu'il est pour le dialogue et réitère sa disponibilité pour discuter avec les travailleurs.

Source L’Expression Kaci Aggad

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires