Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 07:01

La Banque centrale européenne a alloué, hier, près de 500milliards d'euros à 523 banques de la zone euro lors d'une opération inédite de prêt jusqu'à trois ans.

pere-noel.jpg

Ce n'est pas un cadeau de Noël mais çà en a tout l'air. Bonne fille, la Banque centrale européenne (BCE) a mis près de 500milliards d'euros à la disposition des banques commerciales et celles-ci ne se sont pas privées. Par ici la monnaie!Au total, 523 banques se sont présentées au guichet de Francfort, empruntant très exactement 489milliards à trois ans, un an, trois mois ou une semaine. Opération inédite de par son ampleur.
Mode survie
Alors que la crise de la dette ronge l'économie et empêche les politiques et les banquiers de dormir, un tel montant va permettre, non de festoyer, mais de respecter la trêve des confiseurs. Pour en comprendre la portée, il faut savoir que certaines banques commerciales sont en mode survie. Principalement parce qu'elles détiennent trop d'obligations d'États surendettés; parce qu'elles doivent renforcer leurs fonds propres pour être en ligne avec les nouvelles normes de prudence; et enfin parce que le stress est tel qu'on ne se fait plus confiance et ne se prête plus (ou si peu).
Le spectre du crash s'éloigne
L'aide de la BCE ne va certainement pas sauver la zone euro, car elle n'est pas à la hauteur des besoins de refinancement des dettes l'an prochain (600milliards), mais elle éloigne le spectre de crash. Et elle va redonner aux établissements les ressources nécessaires pour éviter un credit crunch, c'est-à-dire une asphyxie du crédit. Au moment où l'Europe entre en récession, où le chômage prospère, le Vieux Continent a besoin de tout, sauf d'un effondrement du marché du crédit aux ménages et aux entreprises. Le résultat de l'opération PèreNoël ne s'est pas fait attendre: les marchés ont aimé et des pays comme l'Espagne et l'Italie ont pu lever des fonds plus aisément pour boucler leurs échéances. C'est du reste toute l'absurdité de la situation: il ne faudrait pas que les banques commerciales qui viennent d'emprunter à faible coût auprès de la BCE, réinvestissent aussitôt l'argent dans des obligations rémunérées à 6% par les États malades de la dette. Çà paye, oui, mais attention Gribouille!

Source Le Télégramme.com

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

clovis simard 06/05/2012 13:46


Blog(fermaton.over-blog.com).No-20, THÉORÈME PORZIUNCOLA.-Le Père de l'Europe.