Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 06:23

Découvrez les voitures qui coûtent le moins cher à l'usage

Twingo-2.jpg

 

 

L'Argus vient de publier son étude annuelle sur le prix de revient kilométrique portant sur 1.000 automobiles. Challenges.fr a dressé le top 5 des voitures les moins gourmandes.

L’automobile fait partie des premiers postes du budget des Français, avec l’alimentation et le logement. Selon l’Insee, les dépenses associées aux transports représentent environ 15% du budget des ménages. Et avec la crise, leurs marges de manœuvres se restreignent davantage. Du coup, leurs dépenses se font souvent au détriment de l’achat automobile. Pour celles et ceux qui choisissent tout de même d’investir dans un véhicule, son coût annuel est donc à suivre de très près. Autant s’informer avant de franchir la porte de son concessionnaire.

L’Argus a publié jeudi 10 janvier son "PRK 2013", une étude qui porte sur le prix de revient kilométrique de 1.000 modèles de véhicules parmi les plus vendus en France, et qui permet de calculer au mieux son budget automobile.

"En partant du prix catalogue en incluant le bonus ou le malus afférent à chaque véhicule, l’argus a calculé leur PRK en fonction de différents critères comme : le coût de la carte grise, la consommation de carburant, le prix de l’assurance, l’entretien (révision, remplacement des pièces d’usure) et le coût d’un éventuel crédit, sans oublier la décote", explique le spécialiste dans un communiqué.

Les données ont d’autre part été calculées sur 5 ans d’utilisation, et avec une moyenne de 10.000 à 35.000 kilomètres par an.

Renault Twingo en tête

Il ressort de cette étude que la Renault Twingo 1.2 LEV 16 v est le véhicule le moins cher à faire rouler, avec 28 centimes/km pour 10.000 km parcourus la première année de possession du véhicule. Cela confirme un des enseignements de cette étude : les petites voitures coûtent moins cher à faire rouler que les grandes. Voilà pourquoi les modèles low cost de Dacia ne parviennent pas à faire mieux que la Twingo, ne serait-ce que parce qu’il s’agit de véhicules plus grand. Ainsi, la Logan 1.2 16v 75 E5, arrive en 2e position avec un PRK de 0,46€/km. En 3e place, la Smart Fortwo coupé 61 ch mhd Pure Softouch affiche un PRK de 0,48 €/km, ex-aequo avec la Suzuki Alto 1.0. En 4e position, on retrouve la Seat Mii 1.0 E-Eco Reference 3 places, à 0,50 €/km. La Dacia Sandero 1.2 16v Ambiance boucle le top 5, avec 051€/km, ex-aequo avec la Dacia Dokker 1.5 dCi 75 Ambiance eco

Le véhicule qui arrive par contre en queue du peloton est l’Infiniti FX37S Premium BVA, avec 4,56 €/km… C’est plus cher que le dernier véhicule du classement 2012 qui était alors une Mercedes GL 350 BlueTec, et qui affichait 3,90 €/km. Elle est suivi par la Volkswagen Phaeton 3.0 V6 TDI FAP Tiptronic 4M, avec 4,35 €/km et la Porsche Panamera 3.6 6v qui affiche un PRK de 4,29 €/km, ex-aequo avec la Mercedes Classe GL 350 BlueTec 4M 7G-Tronic+.

Moins on roule, plus ça coûte

Autre enseignement de cette étude, et non des moindres, ce n’est pas parce que l’on roule peu, que ça coûte moins cher. Bien au contraire. Selon l’Argus, plus un véhicule fait de kilomètres, et moins il coûte. En cause, les frais fixes (crédit, assurance, dépréciation), qui restent les mêmes quel que soit le nombre de kilomètres parcourus.

Faut-il acheter un véhicule diesel ? L'étude montre que de manière générale, le carburant préféré des Français devient rentable au-delà de 20.000 km par an et à condition de faire des grandes distances.

L’analyse de L’Argus montre enfin que les modèles considérés comme tendance ne sont pas forcément les plus gourmands. Ainsi une Mini One 75 ch affiche un PRK de 0,75 €/km. Il faut compter entre 0,58 et 0,85 €/km pour une Fiat 500 (suivant modèle), 0,77 et 1,03 €/km pour une Audi A1, 0,77 et 0,91 €/km pour une Citroën DS3 et 0,81 et 1,13 €/km pour une Nissan Juke. "Ces véhicules très demandés profitent d’une cote bien plus solide sur les 24 à 36 premiers mois d’utilisation, là où la courbe de décote est la plus accentuée. Ainsi, à partir de la troisième ou quatrième année de détention, les coûts deviennent identiques", explique le spécialiste de la vente de véhicules neufs et d’occasion.

Source Challenges.fr Marco Mosca

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires