Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 16:16

Avec la hausse de la production des gisements non conventionnels

Petrole Bechar

 

Dans son rapport semestriel sur l’évolution du marché pétrolier mondial, publié hier, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que l’offre mondiale d’hydrocarbures liquides progressera de 8,8% pour atteindre 103 millions de barils par jour en 2018, soit une augmentation de 8,4 millions de barils par jour (mbj). Pour l’agence, cette augmentation serait due, pour 20%, à la hausse de la production irakienne et, pour 40%, à la production en provenance d’Amérique du Nord, en particulier le pétrole de schiste.

Parallèlement, la demande mondiale devrait croître de 6,9 mbj entre 2012 et 2018 pour atteindre 96,7 mbj. L’AIE signale qu’au deuxième trimestre de cette année, la consommation adressée par les pays non membres de l’Ocde, en particulier asiatiques, sera supérieure, et ce sera une première, à celle des pays de l’Ocde. Plus généralement, l’offre augmentant plus rapidement que la demande, les pressions sur les prix du baril devraient s’atténuer. Cette tendance devrait, selon l’agence, non seulement pousser les compagnies pétrolières à réviser leurs stratégies mondiales d’investissement mais aussi conduire à une réorganisation de la manière dont le pétrole est transporté, stocké et raffiné. Par ailleurs, l’AIE souligne que «la production de gisements conventionnels matures», notamment en Russie ou en Chine, augmenteront, poussant ainsi les grandes compagnies pétrolières à reconsidérer leurs investissements dans des zones à hauts risques. Cette réorientation de l’exploitation et de la production pétrolières est la conséquence de la hausse, grâce aux technologies développées, de l’exploitation des huiles et pétroles de schiste. Le rapport de l’AIE parle même d’«onde de choc» que provoquera sur le marché mondial la hausse continue de la production de pétrole non conventionnel en Amérique du Nord et qui sera aussi importante dans les 5 ans à venir que l’a été pendant 15 ans la hausse de la demande chinoise. «L’Amérique du Nord a déclenché une onde de choc qui se répercute dans le monde entier», a résumé la patronne de l’AIE, Maria van der Hoeven, dans un communiqué présentant ce rapport. Selon elle, l’accroissement de l’offre pétrolière mondiale menée par l’Amérique du Nord, supérieure à l’augmentation de la demande, devrait «aider à calmer un marché pétrolier qui était relativement tendu depuis plusieurs années». Selon l’agence, qui émane de l’Ocde et défend les grands pays consommateurs d’énergie, la croissance des capacités de production proviendra pour 6 mbj de pays hors Opep, et parmi ceux-ci, pour 3,9 mbj de l’Amérique du Nord. Cela découle de l’essor de l’extraction des réserves non conventionnelles de brut aux Etats-Unis, comme le pétrole de schiste, exploitable par fracturation hydraulique comme le gaz de schiste, les réservoirs imperméables de pétrole léger exploités notamment dans le Dakota, et les sables bitumineux de l’Ouest canadien. Leur production se développe spectaculairement depuis plusieurs années dans le sillage du gaz de schiste.    

Source La Tribune Reda Cadi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires