Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 10:53

Tout changer pour ne rien changer

buste-pharaon

Le discours décevant de Moubarak: Tout changer pour ne rien changer

Les chefs d’Etat arabes ne changeront jamais. Autistes, menteurs et irresponsables!

Le discours de Moubarak que la planète entière attendait avec impatience, et qui devait annoncer le changement qui allait consacrer la victoire de tout un peuple contre l’oppression, aura été un soliloque de vieillard gâteux.

La seule annonce relativement importante qu’il a faite, et qui n’était un secret pour personne, est qu’il délègue une partie de ses pouvoirs à Suleiman, le Vice-Président qu’il a nommé, et néanmoins redouté chef des services secrets. Ce qui fait que non seulement rien n’a vraiment changé, mais qu’en plus, on rajoute au despotisme un autre despote.

Et comme tout chef d’Etat arabe qui se respecte, il a, comme de bien entendu, accusé les ennemis de l’extérieur d’avoir fomenté les troubles qui agitent l’Egypte, et qui ont, selon lui, causé d’énormes pertes économiques au pays. Et il a poussé le cynisme jusqu’à promettre de sanctionner ceux qui ont été les auteurs de la répression sauvage qui s’est abattue sur les manifestants égyptiens. Une répression dirigée, entre autres, par ses propres fils.

Il a aussi, comme tout Chef d’Etat arabe, consacré une partie de son discours à faire son propre éloge, et a parler, toute honte bue, des victoires qu’il a remporté sur l’ennemi. Lui qui a abdiqué la dignité égyptienne entre les mains d’Israël.

Autant dire que l’Egypte n’est pas sortie de la terrible et grandiose épreuve qu’elle traverse. Hosni Moubarak, comme pour défier le peuple égyptien, a déclaré avec des accents qu’ils voulait pathétiques, mais qui sont autant de défis, qu’il ne quittera l’Egypte qu’a sa mort. Aurait-il l’intention de se faire enterrer ailleurs ?

Moubarak n’a certainement pas reçu des assurances de cet ennemi extérieur qu’il invoque. Un Quittus pour le pillage de l’Egypte. Les révélations sur son immense fortune sont certainement la cause principale de son obstination. Obama ne lui a certainement pas donné l’assurance que les plaintes du futur Etat égyptien, pour recouvrer les dizaines de milliards de dollars que la famille Moubarak a volés au Peuple égyptien, n’auront pas de suite, et qu’il pourra, avec sa famille, jouir tranquillement du fruit de l’odieuse rapine.

Le président américain ne pouvait pas lui donner de telles garanties, parce que les contribuables américains n’accepteraient jamais que celui qui a détourné la majeure partie de l’aide qu’ils ont consentis au peuple égyptien puisse en jouir en toute impunité. C’est cela, vraisemblablement, qui a bloqué toute la machine.

De lourds nuages s’amoncellent au dessus de l’Egypte. La révolte risque de dégénérer gravement.

Tout président symbolique qu’il est devenu, Hosni Moubarak ne pourra pas imposer sa détestable présence à ce grand peuple d’Egypte.

Ni celui qu’il a choisi pour le remplacer.

La balle, si l’on peut dire, est dans le camp de l’armée égyptienne. Sera-t-elle à la hauteur de son destin? Rien de moins sûr…

Source Algérie 360

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires