Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 08:47

La victoire ou la faillite !

Supporters-algeriens.jpg

 

L’Algérie affrontera ce soir à Annaba, le Maroc dans un match capital comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la CAN 2012. Les Verts sont condamnés à la victoire pour se relancer surtout que la République centrafricaine s’est inclinée hier contre la Tanzanie (2-1). Ce résultat est favorable aux hommes du sélectionneur Abdelhak Benchikha.  

Le moment de vérité pour la sélection nationale est enfin arrivé. Après une semaine de préparation, c’est ce soir que se décidera son sort pour la suite du parcours de ces éliminatoires de la CAN 2012, en accueillant son homologue marocaine, pour le compte de la 3e journée dans le groupe D. Le stade du 19 Mai 1956 de Annaba abritera, en effet, ce soir, à partir de 20h30, un des plus importants matches de la sélection nationale qui l’entamera dos au mur. Un match qui a fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs semaines en raison de son cachet de derby, mais aussi en raison de l’enjeu d’une confrontation où les Verts jouent gros, puisque c’est la qualification à la prochaine CAN qui est mise en jeu.

La sélection nationale, drivée par Abdelhak Benchikha, et après une entame catastrophique dans ces éliminatoires, avec un match nul face à la Tanzanie à Blida (1-1) et une humiliante défaite à Bangui devant la Centrafrique (2-0), s’est mise dans une position inconfortable. Pis, les Verts occupent la quatrième et dernière place du groupe D, avec un seul point, devancés par le Maroc et la RCA qui se partagent la tête du classement avec 4 points. Un classement peu enviable donc pour les Verts, qui affrontent ce soir le Maroc dans une rencontre où le faux pas est synonyme d’élimination de la CAN 2012, ce qui serait une catastrophe pour une sélection qui a atteint les demi-finales de la dernière CAN 2010, en Angola, et une participation à la Coupe du monde en Afrique du Sud. Quoi qu’il en soit, la mission des coéquipiers de Hassan Yebda s’annonce périlleuse devant une formation marocaine en net regain de forme depuis l’arrivée du technicien belge, Eric Gerets.

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, n’aura d’autre choix que de jouer la carte de l’attaque face à un adversaire qui s’est déplacé à Annaba avec la ferme intention de confirmer son statut de favori du groupe D.

Ce qui ne sera pas pour faciliter la tâche à notre sélection. Bien conscients de l’enjeu et de l’importance d’un succès et tablant sur le soutien des fans qui vont envahir les gradins du stade du 19 Mai, les coéquipiers de Ghezzal n’ont plus de calcul à faire, puisqu’ils savent pertinemment que seule la victoire compte et ce, au risque de se voir écartés d’une participation à la prochaine Coupe d’Afrique.

Mais, sachant que les Algériens fouleront la pelouse avec un sentiment de revanche après leur élimination devant le même adversaire en quarts de finale de la CAN 2004, il est fort à parier qu’ils se lanceront corps et âme dans la bataille pour empocher les (précieux) trois points. Une bataille sans merci en perspective.

Source El Watan Tarek Aït Sellamet

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires