Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 08:40

Football – Mondial 2010 - Cérémonie d’ouverture officielle de la coupe du monde 2010 : L’Afrique, c’est chic !

ouverture-mondial-afrique-du-sud-2.jpg

Emotion, couleurs, africanité et générosité. » Tels sont les maîtres-mots qualifiant le coup d’envoi officiel de la 19e Coupe du monde de football, hier après-midi, dans l’arène gigantesque du Soccer City de Johanesbourg, Afrique du Sud, et ce sans un hôte de marque, Nelson Mandela ayant brillé par son absence. Car, malheureusement, en deuil. Une de ses arrière-petite-filles décédait la nuit, suite à un accident de voiture, en revenant d’un spectacle en marge du Mondial.

Trente minutes pour convaincre et vaincre ! Un show spectaculaire, dynamique, énergique et festif sacrant et consacrant l’Afrique dans sa dimension créative, artistique, juvénile, chorégraphique et prometteuse. Soit une légion de 1581 artistes, danseurs, musiciens et performers évoluant sous les yeux émerveillés des 91 000 spectateurs de l’arène du Soccer City en chœur et « cœur » avec l’Afrique. Justement, le show est baptisé « Bienvenue chez vous en Afrique ». Aussi, Khaled, le roi de la musique raï, arborant les couleurs de l’emblème national algérien, fera battre la mesure, le cœur et la chamade du public avec son hit international funky-raï Didi (in album Khaled 1991) de par une « ola » dansante.

Le grand chanteur américain de R’n’B, R. Kelly, l’auteur du mythique I Believe I Can Fly, se sent pousser des ailes et des airs en interprétant le titre Sign of a Victory (un signe de la victoire) avec le concours de la formation sud-africaine Soweto Spiritual Singers. R. Kelly, soulman, terminera sa chanson à la manière du Black Power (Black Panters) en levant son poing ganté noir comme un certain Tony Smith, athlète, aux Jeux olympiques de Mexico en 1968. « C’est l’événement le plus grand et important de ma vie. J’ai entendu tellement parler de l’Afrique. Etre ici, de cette manière, se produire dans la Coupe du monde, je n’ai pas de mots pour le décrire. Musicalement, c’est ma Coupe du monde, à moi. C’est historique ! C’est définitivement, très spécial ! », dira R. Kelly, à propos de sa participation à la cérémonie d’ouverture du Mondial 2010.

Les Sud-Africains Hugh Masekela, trompettiste et jazzman, Thandiswa, Hip Hop Pantsula (HHP), TKZee et Timothy Moloi, le Nigérian Femi Kuti, ou encore le groupe Osibida du Ghana ont déclamé et déclaré une ode à l’Afrique du Sud, à l’Afrique ! Une union sacrée des six pays africains participant à la Coupe du monde : l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Ghana, la Côte-d’Ivoire, le Cameroun et le Nigeria. Et la chanson de R. Kelly en est la preuve patente. La veille, la célèbre chanteuse colombienne Shakira (Whenever, Wherever, La Tortura, She Wolf…) a effectué, sans jeu de mots, « une mise en jambe » de l’inauguration officielle du Mondial 2010, au stade Orlando de Johannesbourg. Elle a fait sensation ! Elle n’a pas dérogé à son statut de bête de scène et d’ambianceuse. L’auteure de She Wolf (Loba), portant un haut imprimé « léopard » et un tutu végétal (cela fera plaisir à la Fondation PETA protégeant les animaux) – donnant le tournis à la gent masculine en esquissant sa danse du ventre envoûtante – exécutera une performance scénique époustouflante, accompagnée par le groupe sud-africain Freshlyground.

Il a interprété l’hymne officiel de la Coupe du monde intitulée Waka Waka (Time for Africa, Esto es Africa). Lors de cette grand-messe « noire » dédiée à Mama Africa. Une célébration musicale endiablée, colombienne, chavirante aux rythmes de rumba zaïroise et de la biguine antillaise, du zouk très « dance ». C’est sûr, Shakira est une « louve-garou » aux longues dents (pour ne pas dire dons). Les Black Eyed Peas, notamment Will. I. Am, Fergie, Alicia Keys, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo, le duo malien Amadou et Mariam, ou encore la formation sud-africaine BLK JKS ont subjugué leurs « supporters » de par des rythmes electro, pop, afro-beat…

Les Tinariwen, les bluesmen du Sahara, quant à eux, ont mis en transe l’enceinte du stade d’Orlando. Bref, l’Afrique est belle et cela ne dément pas la marque de fabrique : Black is beautiful ! (Etre Noir, c’est beau !) L’Afrique, c’est chic !

Source El Watan K . Smaïl

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

G


Bref , une belle cérémonie d'ouverture ! Tant mieux ! Du pain et des jeux ! Moi, ce que j'attend , que ces moments de liesse soient des moments quotidients , de fraternité , de joie , de
solidarité entre eux - GENEVIEVE -



Répondre
L


Très bien dit ma chère
Geneviève


Bonne soirée


Cordialement,


Le Pèlerin