Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 10:21

«Remporter la double confrontation contre l’Algérie»

Eric-Gerets.jpg

 

L’équipe nationale est rentrée d’Irlande du Nord (…) il y a eu cette erreur défensive qui a amené le but de l’égalisation, est-ce que la défense de l’équipe nationale ne vous inquiète pas ?

 Je ne suis pas mécontent de la prestation de ma défense. Au contraire, j’ai été satisfait, même si on a commis cette erreur à la fin de la rencontre. Je suis également content de mon entrejeu et de mon attaque. L’équipe nationale a livré un bon match et méritait largement de gagner. Il y a eu, c’est vrai, cette erreur en fin de rencontre, mais l’arbitre a commis auparavant une erreur d’inattention en sifflant un penalty. Ce sont des choses qui arrivent en football. Je sais bien qu’il y a toujours des choses à améliorer sinon je n’ai rien à faire ici. J’ai été également agréablement surpris par l’envie de gagner et la détermination montrée par mes joueurs qui ont tiré un trait sur le passé et veulent tous prendre un nouveau départ en sélection.

- Vous allez quand même rencontrer un problème au niveau de la défense, puisque Chakib Benzoukane est blessé et sera probablement forfait contre l’Algérie…

Pour le moment, ce qui est important, c’est que la charnière centrale m’a donné une grande satisfaction. Celui qui veut bâtir une maison doit s’assurer que les fondations sont en bon état. Dans ce secteur, tout va bien. On va également enregistrer le retour de Chrétien Basser, donc on va être plus forts sur le côté droit. Si sur le côté gauche, on a un problème, on va le résoudre.

- Est-ce que vous avez déjà un système de jeu établi ou allez-vous l’adapter aux nombreux talents qui existent en équipe nationale ?

On va jouer sur nos qualités. Ça serait bête si un entraîneur venait avec une philosophie de jeu et n’avait pas les joueurs qu’il faut pour la mettre en place. J’ai joué contre l’Irlande du Nord sans numéro 10, mais avec deux numéros 8, puisque Boussoufa était blessé. Contre la Libye, je ne vais pas tout changer, mais je dois modifier quelques détails.

- Vous ne confirmez donc pas que Car cela sera retenu contre la Libye

Bien évidemment, mais on doit suivre un peu la forme du joueur parce que je ne vais pas appeler quelqu’un qui ne joue pas ou qui n’est pas en forme.

- Que pensez-vous du cas de Chadli qui a demandé un délai supplémentaire pour réfléchir avant de prendre sa décision définitive, alors que vous avez souhaité qu’il se décide avant la fin de l’année 2010 ?

Je n’avais pas fixé de date à Nacer Chadli pour faire son choix. J’avais juste dit au joueur qu’il devait prendre sa décision pour être en paix avec lui-même et pour que les sélections de Belgique et du Maroc soient fixées. Evidemment, j’espère qu’il va choisir le Maroc, parce que pour son premier match joué avec nous contre l’Irlande du Nord son rendement était très bon. Sauf accident, Chadli figurera aussi sur la liste des présélectionnés et probablement dans la liste des 18 qui seront retenus pour affronter en match amical la Libye.

- Que répondez-vous à Abdelhak Benchikha qui a déclaré que l’Algérie va gagner ses quatre matchs restants dans les éliminatoires de la CAN, y compris sa double confrontation avec le Maroc en mars et juin prochains ?  

Que voulez-vous qu’il dise d’autre ? L’Algérie a perdu pas mal de points. Je pense que c’est bien de sa part de vouloir gagner ses quatre matchs, parce que moi aussi je pense exactement de la même façon. Moi, je veux gagner même les matchs d’entraînement. On va faire l’impossible pour gagner contre l’Algérie chez elle. Imaginez qu’on gagne cette double confrontation, ce sera une grande fête au Maroc.

- L’équipe nationale va-t-elle faire une préparation spéciale avant d’affronter les Fennecs ?

La préparation de ce match se déroulera à huis clos parce que je ne vais pas montrer ce que j’ai en tête à la télévision. Je suppose que mon confrère algérien va procéder de la même manière.

- Est-ce que votre objectif reste toujours de gagner la Coupe d’Afrique des Nations

Bien sûr. Dans ma vie de footballeur, j’ai toujours joué pour gagner. J’ai une grande motivation. Si on se qualifie et avec une bonne préparation, on a un bon coup à jouer. Source El Watan / In Le Matin (Maroc)

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires