Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 09:06

Ghardaïa : cap sur l'aquaculture

Peche halieutique Chlef

 

Le développement des activités aquacoles se traduirait par des effets directs ou indirects considérables, a la fois au niveau local, régional et national.
Ainsi, d'âpres l'étude et les quelques essais effectues au niveau des régions notamment éloignées et défavorisées, l'aquaculture n'aura pas pour seul objectif de produire des poissons. Elle est censée aussi renforcer la sécurité nationale, dit-on, une branche aquacole solide et intégrée dans son environnement contribuera a la création d'une valeur ajoutée, permettra de favoriser la croissance, d'étendre l'autosuffisance locale, d'accroitre les moyens de la commercialisation et, partant, de concourir au rééquilibrage de la balance commerciale du pays.
à travers une feuille de route élaborée et présentée par le ministre de la pèche, m. Sid-Ahmed Farrokhi, lors de sa courte visite a la wilaya de Ghardaïa, ce dimanche matin, il est fait appel a manifestation d'interet pour des projets d'aquaculture conséquents permettant de participer de façon dynamique et durable aux activités productrices des régions du sud.
Au titre de cette feuille de route, le ministre a voulu, a travers sa visite a Ghardaïa, apporter des ajustements permettant de répondre aux contraintes vécus par les professionnels du secteur, tout particulièrement aux problemes lies a la commercialisation du poisson produit.
D’ou cette démarche et visites de proximité, dont l'objectif est d'établir un état des lieux exhaustif permettant de passer a une stratégie nécessaire de cibler les priorités du secteur de l'aquaculture en les hiérarchisant en fonction des objectifs assignes par le gouvernement. Cette opération est appelée à déclencher le développement de l'activité aquacole qui reste encore a un stade embryonnaire, tout particulièrement à Ghardaïa.
Il ne va pas sans dire que l'Algérie dispose d'énormes potentialités et opportunités pour se doter d'une branche aquacole solide. Toutefois, relève-t-on, les investisseurs aquacoles dans le sud du pays continuent a faire face a diverses contraintes d'ordre foncier, technique, financier et commercial. Notre pays a tout intérêt, selon les auteurs de plusieurs études précédemment effectuées, a développer cette activité qui permettra de créer de nouveaux emplois et de richesses et surtout de réaliser des objectifs fixés par l'état, au titre de l'initiative nationale pour le développement humain.

Source Le Quotidien d’Oran Aïssa Hadj Daoud

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Le Sud Algérien
commenter cet article

commentaires