Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 23:59

Algérie: Quel système économique adopté?

 richesses algeriennes richesses algériennes

 

 

Et revoilà qu'il est à nouveau question de savoir si le gouvernement algérien ne commet pas une grave erreur en revenant à une économie étatisée.

 

Mais peut-il se permettre une autre voie comme nombreux autres nations en voie de développement, notamment en Amérique du Sud ou les nationalisations font florès. Encore le 1er mai, le Bolivien Moralès a nationalisé 3 firmes étrangères.
Le libéralisme (à l’algérienne) a vécu. A sa place un nouveau discours économique louant les vertus du « tout Etat » est servi dans une sauce populiste à une population choquée il est vrai par les images transmises par les chaines satellitaires sur les dégâts causés par la crise financière internationale sur les petites bourses en Occident.

 

La loi de finances complémentaire 2009 a confirmé le changement de cap du gouvernement en matière économique, et ce ne sont pas les propos de Djaaboub sur l’OMC qui y changeront quelque chose. Afficher des convictions libérales est devenue aujourd’hui pratiquement tabou en Algérie. Reda Hamiani, le patron des patrons a reçu un carton jaune cette semaine en perdant une bonne quinzaine des membres du FCE, tous dirigeants de groupes publics. Le carton rouge -ou redressement ?- pourrait ne pas tarder.

 

Louisa Hanoune, la dirigeante du Parti des travailleurs (PT), confortée dans ses convictions trotskistes a tiré à boulets rouges sur les « libéraux » algériens en qualifiant Chakib Khelil et Hamid Temmar de « coopérants techniques ». Mais est-ce vraiment des libéraux ? S’ils l’étaient vraiment, n’auraient-ils pas dû quitter le pouvoir plutôt que se résigner à appliquer sans conviction le dirigisme économique.

 

La responsable du PT savourant l’échec du capitalisme est même allée jusqu'à inviter ses compatriotes à relire le Capital de Karl Marx. Mais la relecture de Marx permettra-t-elle de mettre sur pied une économie alternative à celle du pétrole en Algérie ?

 

Au lieu de relire Marx, ne faudrait-il pas plutôt relire la mise en garde de Nouredine Yazid Zerhouni, ministre de l'Intérieur, qui a annoncé récemment à la télévision algérienne l’imminence du tarissement de notre source nourricière : le pétrole. Selon lui, « le pic pétrolier algérien a été dépassé dans la production de brut ». Avant de poser non sans raison la seule question qui vaille : que deviendrons-nous après 2050 ?

 

A cette question le gouvernement actuel n’apporte pas de réponse. Ou plutôt si. Le président Abdelaziz Bouteflika avait affirmé lors d’un discours mémorable que sa génération avait échoué à mettre sur pied une économie alternative à celle des hydrocarbures.

 

Source Extraits: TSA

 

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> <br /> Ce n'est pas simple de prendre une décision !!! surtout lorsque nous ne sommes que des humains, et non des<br /> "Dieux" , et que l'on se croyait affranchi !!! GENEVIEVE -<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Qui vivra verra<br /> <br /> <br /> On ne sait plus quel vers Saint il faut se tourner maintenant...<br /> <br /> <br /> Bonne nuit<br /> <br /> <br /> Le Pèlerin<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />