Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 07:46

Algérie - Le silence officiel comblé par le web et les TV satellitaires

parabole tele

 

Les médias étrangers et la Toile se sont justement emparés de la question des émeutes. Al Jazeera, Medi1 TV, El Arabia, Dubai TV, France 24 et plusieurs autres chaînes internationales n’ont cessé de diffuser les images de l’explosion de colère qui a gagné plusieurs régions du pays et dans la capitale à Bab El Oued ces derniers jours. Des reportages vidéo commentés par leurs correspondants en Algérie parlent de la flambée des prix, de la crise de logement, de la malvie alors que le journal télévisé de l’ENTV et la Radio nationale n’en disent pas un mot.

A l’heure où l’Algérie s’embrase et que des questions lancinantes se posent sur le devenir de la société, les médias gouvernementaux ne trouvent pas mieux que de tartiner insolemment, dans leur points d’information, sur la journée parlementaire, la création de plus de 500 000 emplois en 2010 et un séminaire sur l’appui au développement des initiatives locales ! Les limites des effets d’annonce du ministre de la  Communication, Nacer Mehal, qui promettait il y a seulement un mois une ouverture de la télévision aux problèmes de la société sous la «directive» du président de la République sont à présent dévoilées, de même que l’incompétence et les fausses promesses sont indéniables.

Appel à la grève

«Les directives ont été claires, on n’en parlera qu’une fois que ça se sera calmé, malgré l’insistance de plusieurs journalistes de la radio et de la télévision jeudi matin», expliquait hier une source du 21, boulevard des Martyrs qui a souhaité garder l’anonymat. Mais les Algériens sont branchés sur les câbles du satellite et sur la presse électronique qui comblent le vide en déversant tous ces échos sur le web. Les citoyens ne manquent pas d’ailleurs de prouver leurs compétences journalistiques avec la publication de vidéos prises sur le vif et des témoignages recueillis en temps réel. Youtube et Facebook en débordent.

Des rumeurs les plus folles aux indications avérées circulent sur les blogs et les réseaux sociaux. Des appels à la grève, des groupes qui se forment pour récupérer cette révolte sociale et tenter de lui donner plus d’ampleur. Des groupes sur Facebook annoncent des rendez-vous de manifestations pacifiques à tout vent. Un site, kraht.tk, appelle a une grève générale pour la journée du 10 janvier. «Suite à l’augmentation des prix des produits alimentaires à l’échelle nationale, prière à chaque citoyen algérien d’assister à la grève générale qui aura lieu le 10 janvier 2011, et ce, en bloquant toutes les routes nationales et cesser toute activité commerciale (boutiques et magasins, transport, boulangeries, etc.», peut-on lire sur ce site qui affiche un décompte chrono pour le rendez-vous fixé

Source El Watan Bouredji Fella

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires