Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 07:20

Proche-Orient - Pendant ce temps, des manifestations pro-palestiniennes avaient lieu à travers le monde...

corrie.jpg

Le cargo irlandais Rachel Corrie au large du port d'Ashdod, en Israël

 

Une arrivée sans heurts. La marine israélienne a arraisonné ce samedi le cargo d'aide irlandais Rachel Corrie, en route pour la bande de Gaza , et pris le contrôle du navire sans violences, a annoncé l'armée, cinq jours après un assaut sanglant sur une flottille humanitaire internationale.

Le Rachel Corrie, escorté par deux vedettes, est arrivé lentement en fin d'après-midi dans le port israélien d'Ashdod, au sud de Tel-Aviv. Sa cargaison y sera déchargée, selon l'armée, et transférée à Gaza par les autorités israéliennes via le terminal routier frontalier de Kerem Shalom.

«Tout s'est passé sans violences»

Selon le ministère israélien des Affaires étrangères, les militants pro-palestiniens à bord «seront pris en charge par les services de l'immigration israélienne et rapatriés dans leurs pays d'origine aussitôt que possible». «Nos forces sont montées à bord du bateau et en ont pris le contrôle sans résistance de la part de l'équipage et des passagers. Tout s'est passé sans violences», a déclaré une porte-parole militaire.

L'abordage a eu lieu dans les eaux internationales, à 21 milles nautiques au nord-ouest d'Ashdod. La zone d'exclusion de la bande de Gaza est de 20 milles nautiques (37 km). Cependant, d’après l'armée israélienne, le cargo a refusé à quatre reprises d'obtempérer aux ordres radio lui enjoignant de se dérouter. Les autorités israéliennes avaient affirmé à plusieurs reprises qu'elles interdiraient à ce cargo l'accès au port de Gaza.

«Faire respecter le blocus»

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est alors félicité de l'arraisonnement «sans victime» du cargo irlandais. «Nous avons vu aujourd'hui la différence entre un bateau de pacifistes, avec lesquels nous sommes en désaccord, mais dont nous respectons le droit à une opinion différente de la nôtre, et un navire de haine organisé par des extrémistes turcs adeptes du terrorisme», a-t-il affirmé.

«Dans les deux cas, l'Etat d'Israël a agi de la même manière afin de faire respecter le blocus maritime pour empêcher la contrebande d'armes pour le Hamas et permettre l'entrée de marchandises civiles à Gaza après inspection», a souligné le Premier ministre israélien.

Des manifestations à travers le monde

A Dublin, l'organisation irlandaise qui a affrété le Rachel Corrie, la Campagne de solidarité Irlande-Palestine (IPSC) a dénoncé «le détournement» du bateau et le «kidnapping» de ses passagers. Transportant 11 passagers, 5 Irlandais et 6 Malaisiens, dont le prix Nobel de la paix nord-irlandais Mairead Maguire, le Rachel Corrie avec 8 membres d'équipage devait initialement faire partie de la flottille humanitaire internationale arraisonnée lundi.

Pendant ce temps, des manifestations se déroulaient à travers le monde pour protester contre l’assaut israélien. En France, ils étaient entre 20.000 et 70.000 à défiler à l'appel de dizaines d'organisations politiques, syndicales et religieuses pro-palestiniennes. A Paris, la police a indiqué un chiffre de 5.000 personnes. Aucun heurt n’est à signaler à part à Strasbourg.

Source 20minutes.fr C.C.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires