Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 04:30

Coupe du monde: Un lot de consolation pour l'Allemagne

allemagne-troisieme-2010.jpg

 

Les joueurs de l'équipe d'Allemagne, lors de leur victoire face à l'Uruguay, lors de la petite finale, le 10 juillet 2010 à Port-Elizabeth

Ils n’avaient pas vraiment besoin de cela pour être accueillis par des sourires, lundi matin, à leur retour en Allemagne. Mais en remportant cette petite finale face à l’Uruguay (3-2), les joueurs de la Mannschaft ont au moins retrouvé le leur, samedi soir. Cette victoire reste celle du match des perdants, de ceux qui ont vu leur rêve se briser en demi-finale. Elle permet néanmoins à l’équipe de Joachim Löw de rentrer au pays sur une victoire, et avec la même médaille que celle qu’ils avaient conquise chez eux, il y a quatre ans.

Sous le déluge de Port-Elizabeth, sur les bords de l’Océan indien, ce match n’a pas trahi la réputation des petites finales, toujours fournies en buts et en spectacle. Celle-ci a basculé à huit minutes de la fin du match, lorsque Khedira a libéré l’Allemagne et donné raison à Paul le poulpe, toujours irréprochable. A la suite d’un corner, le milieu de terrain de Stuttgart profite d’un cafouillage devant la surface pour placer une tête et tromper Muslera.

Forlan sur la barre

Avant cela, l’Uruguay a cru tenir un nouvel exploit, après l’égalisation de Cavani et un nouveau but de Diego Forlan, sur une reprise de volée de grande classe. Grâce au meilleur joueur charrua du tournoi, ce match aurait même pu prendre une tournure un peu folle si, à deux minutes de la fin, son coup franc de la dernière chance ne s’était pas écrasé sur la transversale.

Cela n’empêchera pas la Céleste d’hériter définitivement du statut de révélation de ce Mondial. Pour cette équipe, qui n’avait pas disputé de match pour la troisième place depuis quarante ans, il n’y a rien de honteux à s’incliner contre une jeune équipe d’Allemagne. Sans Lahm et Podolski, malades et en laissant Klose sur le banc – qui n’égalera donc pas le record de buts de Ronaldo en phase finale (15) – la Mannschaft a fait confiance à quelques remplaçants et Thomas Müller (co-meilleurs buteur avec Villa et Sneijder grâce à son 5e but)  pour effacer sa défaite en demie face à l'Espagne et décrocher cette troisième place. Elle assure au passage à l'Europe une présence hégémonique sur le podium du tournoi, avant la finale entre les Pays-Bas et l’Espagne. Pas mal pour un continent qui n’alignait que quatre représentants en quarts de finale.

Romain Scotto

Source 20minutes.fr Romain Scotto

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires