Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 13:38

Ligue des champions: Ribéry suspendu pour la finale, l'énième désillusion

ribery franck

L'arbitre Roberto Rosetti donne un carton rouge à Franck Ribéry lors du match contre Lyon

La saison 2009-10 est décidément maudite pour Franck Ribéry: après une longue blessure, après son audition dans une affaire de proxénétisme, le Français sera privé de la finale de la Ligue des champions après avoir écopé de trois matches de suspension mercredi.

Venu au Bayern en 2007 pour se faire un nom en Europe, Ribéry n'a jamais été aussi prêt de son objectif, mais le 22 mai, il sera au mieux spectateur dans les tribunes du stade Santiago-Bernabeu pendant que ses coéquipiers affronteront l'Inter Milan ou le FC Barcelone.

La commission de discipline de l'UEFA lui a infligé une suspension de trois matches après son exclusion de la demi-finale aller contre Lyon (1-0) pour un tacle dangereux sur l'Argentin Lisandro.

Déjà privé de la demi-finale retour à Lyon (3-0) qu'il a suivie de Munich, Ribéry n'a bénéficié d'aucune clémence comme l'espéraient ses dirigeants qui avait trouvé ce carton rouge "très dur".

Pour sa première finale européenne depuis 2001 et son quatrième sacre en C1, le Bayern sera privé d'un des joueurs qui lui a permis de retrouver sa place dans le gotha européen.

Le club le plus titré du football allemand a rapidement réagi en annonçant qu'il allait faire appel et étudier tous les recours possibles, mais Ribéry doit se demander où s'arrêtera sa descente aux enfers débutée en juillet.

Il y a d'abord eu ses envies de départ vers le Real Madrid contrariées par ses dirigeants, puis quelques difficultés à s'adapter au régime instauré par son nouvel entraîneur Louis van Gaal et des bobos qui ont perturbé sa préparation estivale.

Alors qu'il commençait à retrouver ses marques et le plaisir de jouer avec l'arrivée d'Arjen Robben, Ribéry, élu meilleur joueur de Bundesliga dès sa première saison en Bavière, a rejoint l'infirmerie début octobre.

Sa tendinite rotulienne du genou gauche devait le priver de compétition pendant plus de trois mois. Début 2010, le milieu offensif retrouvait enfin le terrain, mais pas la sérénité et l'insouciance des saisons précédentes.

Entre contrariétés sur son positionnement en équipe de France, nouveau coup d'arrêt sur blessure, incertitudes sur son avenir et statistiques faméliques (4 buts en 17 matches de Bundesliga), "Francky" se rendait à l'évidence: "Cette saison est la plus dure de ma carrière".

Il ne croyait pas si bien dire: mi-avril, "Kaiser Franck", déjà détrôné dans le coeur des supporteurs bavarois par Robben, défraie la chronique judiciaire lorsqu'il est auditionné dans une affaire de proxénétisme pour avoir sollicité les services d'une prostituée, dont, assure-t-il, il ignorait qu'elle était mineure.

Alors que l'intérêt du Real Madrid se serait refroidi, le Bayern Munich lui assure un soutien sans failles même si l'équipe s'accomode plutôt bien de ses nombreuses absences.

Il lui reste maintenant trois matches (2 en Championnat et la finale de la Coupe d'Allemagne) pour compléter son palmarès et tenter d'oublier les derniers mois, avant la Coupe du monde en Afrique du Sud où avec l'équipe de France, il n'est peut-être au bout de son supplice

Source L’Internaute

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires