Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 08:36

Il était le capitaine emblématique de la Séleçao

Socrates-2.jpg

 

 

L'ancien international brésilien Socrates, 57 ans, est mort des suites d'une infection intestinale, a annoncé hier dans un communiqué l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo. Selon le journal brésilien Folha de Sao Paulo, Socrates a été inhumé hier à l'issue d'une cérémonie privée à Ribeirao Preto, à 300 km de Sao Paulo, où il avait débuté sa carrière en 1974 sous les couleurs de Botafogo.

La Fédération brésilienne a annoncé qu'une minute de silence serait observée avant le coup d'envoi des matches du Championnat national hier, «en l'honneur de l'un des plus brillants joueurs de l'Histoire de l'équipe nationale du Brésil». «Des buts magnifiques et un football magistral», rend hommage son ancien club de Corinthians dans un communiqué à l'un de ses joueurs les plus marquants. Hier «a commencé tristement pour le football brésilien, et principalement pour les Corinthianos», poursuit le club pour qui «ses supporters disent au revoir au Magrao (maigrichon)». «Mais en même temps nous sommes reconnaissants pour l'honneur qu'il nous a été fait d'avoir vu l'un des plus grands joueurs de l'Histoire du football revêtir le maillot des Corinthians». Hospitalisé en soins intensifs dans la nuit de vendredi à samedi, l'ancienne idole des Corinthians, qui avait été capitaine de la Seleçao lors des Mondiaux 1982 et 1986, avait reconnu avoir souffert d'alcoolisme.

L'alcool, «un compagnon»

Ce père de six fils est décédé à 4h30 locales (07h30 à Alger) hier, a indiqué l'hôpital. Samedi l'hôpital avait annoncé que Socrates, frère de Raï, autre ancien international brésilien, se trouvait dans un «état grave», en soins intensifs, en raison d'une infection intestinale. Socrates Brasileiro Sampaio de Sousa Vieira de Oliveira «respire à l'aide d'appareils et subit un traitement de dialyse», indiquait alors le communiqué médical. Sa femme avait précisé à la presse locale qu'il avait été hospitalisé dans la nuit de vendredi à samedi à la suite d'une intoxication alimentaire. Déjà en août et septembre derniers, Socrates avait été hospitalisé d'urgence et avait passé plusieurs jours en soins intensifs en raison d'une grave hémorragie digestive. L'ancien milieu de terrain, diplômé en médecine et surnommé à ce titre «Le docteur », avait alors reconnu avoir eu des problèmes avec l'alcool. Dans un récent entretien accordé à la chaîne SporTV, Socrates avait déclaré que l'alcool avait été «un compagnon pour lui mais qu'il n'avait jamais affecté ses performances sur le terrain». Socrates, capitaine de la Seleçao lors des Mondiaux 1982 et 1986, a notamment porté les couleurs de Botafogo (1974-1978), des Corinthians Sao Paulo (1978-1984) et de la Fiorentina en Italie (1984-1985).

Source Le Soir d’Algérie

Le Pèlerin

 

Partager cet article
Repost0

commentaires