Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 07:24

SAA/ Rapatriement des dépouilles en Algérie - Une formule à 25 euros par personne

france-algerie-copie-1

 

Des réductions sont accordées aux souscriptions collectives, allant de 5% sur la prime nette pour les groupes de 50 à 100 personnes, jusqu’à 15% pour les groupes de plus de 1 000 personnes.

Cette formule de rapatriement des dépouilles d’Algériens décédés à l’étranger sans conditionnalité d’âge et à prix unique a été présentée, jeudi, à Paris par le président-directeur général de la Société algérienne des assurances (SAA), Amara Latrous.
Cette formule a été rendue possible grâce à une autorisation accordée par le gouvernement algérien à la SAA d'ouvrir des comptes bancaires à l'étranger, destinés exclusivement à cette opération.
La souscription à cette nouvelle assurance se fait à travers le paiement annuel d'une prime d'assurance, estimée à 25 euros, soit l’équivalent de 2500 DA pour chaque personne. Actuellement, le coût du transfert d'une dépouille de la France vers l'Algérie avoisine les 3 000 euros, dont un billet d'avion aller-retour pour l'accompagnateur, un proche du défunt ou une personne dûment mandatée.
«C'est un prix forfaitaire et une assurance compétitive qui s'adresse à toutes les catégories d’âge», avait estimé le directeur général adjoint de la compagnie, Mustapha Douakh, tout en précisant que le contrat d'assurance sera envoyé à l'assuré à partir d'Alger. Une fois la prime versée dans le compte bancaire de la SAA, le souscripteur peut aller sur le site web de cette compagnie : saa.dz, pour remplir un formulaire de souscription, donner des indications sur le paiement et demander d'avoir le contrat d'assurance à son adresse. Les présidents des associations d’immigrés algériens en France ont insisté sur la formule «Tarif familial» car, selon eux, la souscription de 25 euros par personne risque «d’affecter leur budget», tandis que d’autres ont suggéré que la formule proposée s’étende aux conjoints de nationalité autre qu’algérienne. Prenant acte de ces «interpellations», le P-dg de la SAA a affirmé que la prime de souscription n’est qu’à titre «indicatif et pourrait évoluer à la baisse dans le cas où la formule s’avérerait rentable». M. Douakh a, lui aussi, affirmé que la formule familiale serait «envisageable, mais pas avant une évaluation exhaustive de l’opération». Quant à l’extension de la formule rapatriement aux conjoints de nationalité autre qu’algérienne, il a assuré qu’il s’en réfèrera à la tutelle (ministère des Finances), pour «étudier une telle éventualité». Pour cette opération, la SAA a opté pour une formule triangulaire incluant la Macif en tant que réassureur et l’Inter Mutuelle Assistance (IMA-OIE), un assisteur dont la prestation couvrira l'organisation et la prise en charge du transfert de corps de l'assuré vers le lieu d'inhumation en Algérie et la mise à la disposition d'un proche parent, d'un billet d'avion aller-retour pour accompagner le corps.

Source Infosoir

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires