Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 07:19

«Des Hommes et des Dieux» sacré meilleur film

des-hommes-et-des-dieux.jpg

 

La 36ème cérémonie des César, récompenses annuelles du cinéma français, se déroulera vendredi soir 25 février avec un grandissime favori, “Des Hommes et des Dieux”, sous la présidence de l’Américaine Jodie Foster. La liste des nommés réserve aussi une place inédite aux comédies, jusqu’alors délaissées par la profession. Du coup Potiche et “Mammuth” pourraient bien valoir un César à Catherine Deneuve et à Gérard Depardieu.

Des Hommes et des Dieux, le film de Xavier Beauvois sur le destin des moines français de Tibéhirine (Algérie), déjà grand prix à Cannes, totalise onze nominations, dont celles du meilleur film et du meilleur réalisateur. Il pourrait aussi rapporter leur premier César à Lambert Wilson (meilleur acteur), resté bredouille à 52 ans, bien que six fois nommé, et à Michael Lonsdale (second rôle), 80 ans en mai, jamais récompensé et dont c’est la troisième nomination.

La soirée sonne aussi comme un hommage à Roman Polanski, dont Ghost Writer récolte huit nominations, notamment dans les catégories suivantes: meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure musique grâce à Alexandre Desplats (également en lice aux Oscar pour la BO du Discours d’un roi). Et c’est encore à lui, le grand Polanski, que les César doivent la présence en France de Jodie Foster: la plus francophile des actrices hollywoodiennes tourne actuellement sous sa direction dans les studios de Bry-sur-Marne, en région parisienne.

Alignés face à ces deux poids lourds, L’Arnacoeur (Pascal Chaumeil), Gainsbourg, Vie héroïque (Joann Sfar), Mammuth (Gustave Kervern), Le Nom des Gens (Michel Leclerc) et Tournée (Mathieu Amalric) concourront aussi pour le César du meilleur film et Mathieu Amalric, Olivier Assayas (“Carlos”) et Bertrand Blier pour celui de meilleur réalisateur.

Chez les actrices, Catherine Deneuve pourrait décrocher sa troisième statuette (après “Le dernier métro” en 1981 et “Indochine” en 1993) à moins que les 3 812 votants ne préfèrent primer Kristin Scott-Thomas (Elle s’appelait Sarah), nommée ces trois dernières années.

Dans les meilleurs seconds rôles féminins, ce pourrait être l’année de Laetitia Casta, stupéfiante en Brigitte Bardot dans “Gainsbourg…”, ou celle de Valérie Bonneton pour Les Petits Mouchoirs. Le film de Guillaume Canet, principal succès de l’année 2010 avec plus de 5 millions d’entrées, sera aussi représenté par Gilles Lellouche (meilleur second rôle masculin).

Outre Lambert Wilson et Gérard Depardieu, Romain Duris (“L’Arnacoeur”), Eric Elmosnino (“Gainsbourg…”) et Jacques Gamblin (“Le Nom des Gens”) concourront pour la récompense du meilleur acteur. Hommage à l’Amérique, l’Académie a décerné un César d’Honneur à Quentin Tarantino, que lui remettront Diane Kruger et Christoph Waltz, deux acteurs qui figuraient au générique de Inglorious Basterds.

La cérémonie sera retransmise en direct et en clair sur Canal +, à partir de 20h00, ainsi que sur RTL, de 20h à minuit.

Sur RTL, Vincent Perrot sera accompagné de Stéphane Boudsocq, spécialiste du cinéma de RTL, du comédien Bruno Solo et d’Henry-Jean Servat, journaliste et auteur d’ouvrages sur le cinéma, pour commenter la cérémonie. Michel Cohen-Solal sera en direct du Théâtre du Châtelet pour recueillir, en coulisses, les premières réactions des récompensés, alors que Laurent Marsick sera aussi sur place, mais côté tapis rouge, pour commenter l’arrivée des personnalités.

France Inter proposera une soirée menée par Laure Adler et Eva Bettan de 23h à 1h. Elles recevront des producteurs, des cinéastes et des distributeurs, dont Jean Douchet, Serge Toubiana (directeur de la Cinémathèque Française), Xavier Beauvois, Manoel de Oliveira, Leila Bekhti ou encore Rebecca Zlotowski.

Source Nouvelobs.com AFP

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires