Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 11:05

Algérie - Il a cité l’équipe algérienne comme exemple à suivre …Ou quand l’Algérie inspire Domenech

domenech-henry.jpg

 

Qui l’eut cru avant le début de la Coupe du monde ! Le jeu de l’équipe nationale algérienne est cité par le sélectionneur français comme une référence et l’exemple à suivre pour réussir un bon Mondial.

“J’ai vu jouer l’équipe d’Algérie et je dis : ‘Ben voilà, le don il est là’, c’est à une touche, deux touches, s’engager, jouer, défendre, attaquer et rêver le plus longtemps possible. Une Coupe du monde, c’est ça, il faut aller au bout du rêve. Il y a eu un nuage, il faut ramener autre chose” ; ces propos sont de Raymond Domenech, l’entraîneur de l’équipe de France.

Eh oui, incroyable mais vrai, le sélectionneur français a cité en exemple le jeu de l’équipe d’Algérie, duquel, selon lui, devraient s’inspirer ses joueurs, avant le dernier match du groupe A de la France, demain à Bloemfontein contre l’Afrique du Sud, dans une chronique vidéo diffusée hier sur le site de la Fédération française de football (FFF). Les Tricolores, dont les ambitions étaient sans limites avant le début de ce Mondial, sont tombés bien bas. Le match de haute facture fourni, vendredi soir, par les protégés de Rabah Saâdane contre les Anglais constitue une référence pour le coach de l’équipe de France qui a disputé et perdu aux tirs au but, il y a quatre années, la finale de la Coupe du monde en Allemagne contre l’Italie.

Ayant apparemment perdu toute leur verve, les Bleus sont appelés à prendre exemple sur les Verts d’Algérie, absents de ce rendez-vous planétaire du football depuis un quart de siècle. C’est à croire que c’est le monde à l’envers ! La France, championne du monde en 1998, et finaliste en 2006, est en admiration devant le jeu pratiqué par les Karim Ziani, Nadir Belhadj et autres Madjid Bougherra sous la direction d’un entraîneur algérien.

Rabah Saâdane est le seul sélectionneur africain dans cette compétition, où la majeure partie des pays s’est offert des coaches de renom. C’est tout à l’honneur de l’Algérie, qui a forcé le respect des spécialistes. Ils étaient nombreux à en faire les éloges. Cela est très positif, mais il appartient à nos représentants de ne pas tomber dans le piège en poursuivant l’effort jusqu’au bout pour montrer au monde que la prestation face aux hommes de Fabio Capello n’était pas un feu de paille.

On a été séduits par cette équipe qui semble receler de grandes potentialités pour réussir. C’est le moment ou jamais de confirmer, sous peine de sombrer à nouveau dans le néant. Ainsi, le plus dur reste à faire, car le plus difficile est de maintenir ce rythme imposé aux coéquipiers de Frank Lampard, qui ont été surpris par autant d’audace et de maîtrise. Face aux États-Unis mercredi, il faut aller jusqu’au bout de l’effort et arracher la qualification au second tour de la compétition. Les Algériens ne veulent pas se réveiller dans la déception après-demain parce qu’ils croient dur comme fer que les camarades de M’Bolhi ne s’arrêteront pas en si bon chemin. Un match a suffi à impressionner Raymond Domenech, alors qu’en serait-il si l’Algérie allait plus loin dans ce Mondial ?

Source Liberté Merzak Tigrine

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires