Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 18:28

Emploi, économie, croissance, start-up... 6 raisons de croire en l'avenir de la France

Fremissement du redressement economique

 

A en croire les sondages, les Français sont plus déprimés que jamais. Pourtant certains signaux montrent que l'économie du pays se redresse... un peu. Et si Hollande avait raison ?

Nouveau membre du club très fermé des 10 Français les plus riches, Xavier Niel symbolise cette France qui refuse de sombrer dans le pessimisme. (SIPA)

Rien ne va plus. Les sondages se suivent et le martèlent avec l’assurance de jeunes tambours : les Français sont déprimés. Le 23 juillet, trois instituts le confirmaient encore. Selon Nielsen, "92 % des consommateurs ont le sentiment que le pays est en récession". Même chiffre pour l’Eurobaromètre, qui note que 92% des Français estiment que la situation de l’économie française est "mauvaise", quand le Economic Pulse of the World d’Ipsos remarquait, lui, que seuls 5% d’entre eux "pensent que la situation économique actuelle de leur pays est bonne".

Bref, le moral n’est pas remonté avec les températures. Avec un rien d’optimisme, pourtant, on pourrait relever quelques motifs de réjouissance. D’abord, les Français sont plutôt lucides. Avec un chômage à près de 11%, des pauvres toujours plus nombreux et plus pauvres qui représentent aujourd’hui 14,1% de la population, difficile de parler de bonne santé économique. En même temps et à leur habitude, si nos compatriotes s’affirment de plus en plus inquiets pour le pays, ils sont 24% ce trimestre à considérer que leurs finances personnelles vont mieux contre 20% précédemment. Sentiraient-ils comme un petit frémissement ?

"La reprise, elle est là, assurait François Hollande le 14 juillet. Il y a une production industrielle qui repart. La consommation, elle, connait une petite reprise. Les embauches commencent à progresser… » Prophétie auto-réalisatrice du Président de la République ? « C’est très léger, » modérait-il. Suffisamment pour envisager la fin de la dépression ? En tous cas, si rien ne va plus, les jeux ne sont pas faits. Arbitrairement, nous avons choisi six raisons d’arrêter de désespérer, sinon « d’y croire encore ». 

1 -  Des usines qui n'ont jamais autant produit depuis début 2012

Selon l’indice PMI (Purchasing manager’s index) de Markit Economics, paru mercredi 24 juillet et prenant en compte des chiffres de juin et juillet, "la production manufacturière, […] affiche sa plus forte hausse depuis 17 mois" et retrouve la croissance. De quoi permettre à l’activité globale française d’enregistrer son plus faible repli depuis le début de la période de contraction entamée en mars 2012.

De son côté, "l’activité du secteur des services enregistre sa plus faible contraction depuis 11 mois", c’est-à-dire qu’elle baisse toujours, mais beaucoup moins. De la même façon, l’emploi se contracte dans les deux secteurs, enregistrant toutefois son plus faible repli depuis avril 2012.

L’indicateur du climat des affaires dans l’industrie manufacturière de l’Insee, sorti la veille, confirme que le moral des industriels poursuit sa progression en juillet : leur score atteint l’indice 95 contre 93 en juin.

2 – Des offres d'emploi plus nombreuses pour les cadres 

Pour la première fois depuis un an, les prévisions de recrutement des cadres repartent à la hausse. Selon l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), 49% des entreprises interrogées en juin prévoient de recruter au moins un cadre au cours du trimestre, contre 46% un an plus tôt.

3 – Des start-ups qui cartonnent

Rachats, partenariats ou conquête du monde, les jeunes entreprises de l’Hexagone font parler d’elles et en bien. Trois exemples parmi des centaines : Neolane, spécialiste du marketing en ligne, a été rachetée par l’américain Adobe en juin. Sculpteo, reine de l’impression 3D et de la personnalisation, vient de signer un accord avec eBay. L’ancien empereur des enchères reconverti dans le prix fixe a lancé vendredi 12 juillet une nouvelle application où Sculpteo – en compagnie d’une entreprise américaine et une autre canadienne- va pouvoir fournir des coques et des bijoux personnalisés aux clients de l’américain.

De son côté, Criteo est devenu en huit ans le leader mondial de la publicité en ligne grâce à ses mathématiciens et autres scientifiques capables d’utiliser au mieux le fameux big data (toutes les traces que vous laissez sur l’internet).

4 – Un taux de création d'entreprises 4 fois supérieur à la moyenne du G7

Incroyable pour certains, mais la France est un pays d’entrepreneurs. Son taux de création d’entreprise est quatre fois supérieur à la moyenne du G7, affirme l’étude de RSM, réseau mondial de cabinets indépendants d’audit et de conseil, sortie le 23 juillet. De 2007 à 2011, l’Hexagone a enregistré une création nette de 562.000 entreprises, soit un taux de croissance annuel moyen de 4,5%. Alors que l’ensemble Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et Etats-Unis a enregistré une création nette de 846.000 entreprises (taux de croissance annuel moyen de 0,8%).

Selon l’APCE (Agence pour la création d’entreprise), si l’année 2011 a vu une diminution du nombre de création, 2012 n’a pas confirmé la baisse et depuis mai 2013, les créations sont à nouveau à la hausse. L’année dernière, plus de la moitié des nouvelles entreprises appartenaient à des autoentrepreneurs et leur nombre augmente encore cette année. Un statut à protéger, améliorer, encourager? En tous cas, comme l’affirme Xavier Niel : "je suis né dans un pays où on peut devenir entrepreneur et riche". 

5- Une nouvelle génération de patrons qui s’impose

L’arrivée de Xavier Niel, le fondateur de Free, dans le top 10 de notre classement des fortunes professionnelles est le parfait symbole de l’établissement d’une nouvelle génération d’entrepreneurs et d’investisseurs. Avec lui, Internet et les nouvelles technologies bousculent la vieille économie. Les Jacques-Antoine Granjon  (Vente-privée), Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister), Marc Simoncini (serial-entrepreneur de Meetic à Sensee et investisseur), etc. commence à mieux faire entendre leur voix. L’establishment n’est pas leur tasse de thé et ils n’hésitent pas à bouleverser les codes en créant une école, par exemple.

Avec l’entrée de Gemalto au Cac 40 fin décembre 2012, les nouvelles technologies font enfin leur entrée en Bourse. Le leader mondial de la carte à puce, spécialiste de la sécurité numérique, sera-t-il le cheval de Troie de la nouvelle économie?

6 – Paris ne fait pas rêver que les touristes

Les parisiens râlent ? Visiblement, Kanye West, le rappeur, producteur et styliste américain n’en a que faire. Il veut absolument s’installer à Paris. C’est en tous cas ce que nous assurent les magazines people. Celui qui se qualifie de "Messie du hip hop" aime travailler avec les Frenchies. Il vient de sortir une collection "capsule" (en série limitée) avec APC après avoir sortie une collection de foulards (toujours en vente) avec le fameux duo de graphistes M/M Paris. 

Il n’est pas la seule star à rêver de la capitale : l’actrice Scarlett Johansson a annoncé dans le premier Vanity Fair français sa volonté de s’installer en France. Elle est amoureuse d’un Français, Romain Dauriac un ancien rédacteur en chef du magazine Clark (graphisme, musique et skateboard). Bientôt un mariage ? Les deux démentent alors que, le week-end du 14 juillet, l’actrice Hall Berry (X-Men, Meurt un autre jour) a convolé en juste noce avec l’acteur Olivier Martinez.

Vous en voulez encore ? Le duo électro des Daft Punk fait danser toute la planète cette été et la styliste Sophie Theallet habille Michèle Obama…

A suivre…

Source Clallenges.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires