Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 09:58

France - Retraites: la réforme s'appliquera dès 2011 "de manière progressive", affirme Woerth

eric-woerth.jpg

Eric Woerth

 

Le ministre du Travail, Eric Woerth, a indiqué dimanche sur BFM-TV que la réforme des retraites s'appliquerait dès 2011, tout en insistant sur le caractère progressif des mesures qui seront prises sans "aucun tabou".

Il y aura "une application dès 2011 de manière progressive", a dit le ministre, assurant que le gouvernement n'avait pas encore finalisé son projet de réforme qui doit être présenté à la mi-juin.

"Les gens qui ont aujourd'hui par exemple 61 ans, et qui ont décidé de continuer à travailler pour plein de raisons, ils ne seront pas touchés par la réforme", a-t-il ajouté.

"Ceux qui ont aujourd'hui 57, 58 ans, ils ne sont pas loin de l'âge de la retraite, je rappelle qu'une réforme est progressive, et douce et lente", a-t-il insisté.

"Nous allons demander aux Français d'avoir une vie professionnelle plus longue, par l'âge, par les cotisations, nous allons encore en discuter, nous verrons ça au mois de juin", a dit M. Woerth.

Pressé de questions sur un éventuel recul de l'âge légal fixé à 60 ans, le ministre a répondu qu'"il n'y a aucun tabou nulle part", mais sans dire si le gouvernement privilégiait cette mesure.

"Le seul dogme sur les retraites qu'il faut avoir, c'est celui du sauvetage du régime par répartition", a-t-il ajouté.

Abordant la question de recettes nouvelles pour le système de retraites, M. Woerth a jugé qu'elles étaient "indispensables", mais exclu une hausse générale des prélèvements.

"Il y aura des mesures concernant les particuliers, on a parlé des hauts revenus, il y aura des mesures concernant les entreprises", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il pouvait "y avoir aussi des transferts" de ressources.

Quant au Fonds de réserve des retraites (FRR), instauré en 1999 par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin, "nous verrons si nous devons ou pas l'utiliser", a indiqué le ministre.

Le FRR, dont la valeur a atteint une trentaine de milliards d'euros, ne doit en principe pas être utilisé avant 2020, et le PS accuse le gouvernement de vouloir l'utiliser pour financer les déficits actuels.

"La question n'est pas une question politique, c'est une question technique", a jugé M. Woerth, qui s'en est ensuite pris à la patronne du PS, Martine Aubry, en faisant référence à l'époque où elle était ministre des Affaires sociales sous Jospin.

"La première qui a tapé dans le FRR, c'est Mme Aubry, elle a pris 4 milliards pour financer les 35 heures qu'elle venait de créer", a-t-il ajouté.

Le ministre a par ailleurs indiqué que la question d'une éventuelle TVA sociale pour financer les retraites "n'est pas une idée qui est à l'ordre du jour", jugeant qu'elle pénaliserait la consommation et donc la relance économique

Source L’internaute Actualités

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires