Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 04:01

Un homme se réclamant d'un groupe d'extrême droite a été arrêté mercredi à Saint-Raphaël

hors-la-loi-de-rachid-bouchareb

Un homme se réclamant d'un groupe d'extrême droite a été arrêté mercredi à Saint-Raphaël, dans le sud-est de la France, après avoir menacé de commettre des attentats contre les cinémas projetant le film controversé "Hors la loi"

En France, le film "Hors la loi" provoque toujours des vagues de protestation et un déferlement de sentiments hostiles. Et la tension a failli  dégénérer lorsqu’un homme se réclamant d'un groupe d'extrême  droite a été arrêté mercredi à Saint-Raphaël, dans le sud-est de la France,  après avoir menacé de commettre des attentats contre les cinémas projetant ce film controversé.   

Depuis sa présentation à Cannes en Sélection officielle en mai dernier, le film "Hors la Loi" de Rachid Bouchareb ne cesse de susciter d'énormes controverses, principalement autour de l'évocation des massacres de Sétif, le 8 mai 1945. Jusqu'à aujourd'hui, des pans entiers de l'opinion publique française ne veut pas assumer cette page noire de l'histoire de son pays. 

Une histoire qui créé encore des remous à chaque fois qu'un débat est enclenché sur les crimes perpétrés par la France coloniale. Et c'est dans ce contexte qu'un appel anonyme avait été passé à un média, le 22 septembre, "par un homme  qui menaçait de commettre des attentats contre les salles projetant "Hors la  loi", nous apprend vendredi l'AFP. 

"La police a identifié la cabine téléphonique utilisée pour l'appel anonyme   et les services techniques ont permis d'identifier un suspect, un retraité de   68 ans qui a reconnu les faits.     Au cours d'une garde à vue de trois jours, il a expliqué avoir agi parce   qu'il aurait voulu que ce film soit interdit", souligne encore l'agence française.     

Selon cette même agence de presse, l'homme en question s'était "présenté au nom du groupe Charles Martel, du nom du noble  franc qui avait repoussé les Arabes à Poitiers en 732". Or, ce groupe extrémiste avait commis auparavant une vingtaine d'attentats, principalement contre des ressortissants ou des intérêts algériens en France,  entre le 14 décembre 1973 et le 20 juin 1991.

C'est dire donc que la menace n'est vraiment pas de la rigolade. En plus, ces attentats avaient fait durant cette époque six morts, dont le prince Jean de Broglie, artisan des accords d'Evian qui avaient mis fin à la guerre en 1962, et plusieurs dizaines de blessés.     

Le film de Rachid Bouchareb vient donc de ranimer la flamme de la haine de plusieurs groupes radicaux et racistes qui cherchent la moindre opportunité pour lancer des actions d'hostilités à l'encontre des minorités d'immigrés en France, notamment la communauté maghrébine.

Alors l'Extrême Droite a-t-elle encore de beaux jours devant elle en France ? Malheureusement, beaucoup diront que oui... 

Source El Watan Abderrahmane Semmar

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires