Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 02:58

Le pain et la «Gazouze»

boulangerie

hamoud boulem

 

Les Algériens consomment plus de 2 milliards de litres de boissons gazeuses et 49 millions de baguettes de pain par an!

L'Algérie est classée première au niveau mondial en matière de consommation du pain. Ainsi, elle a même dépassé l'Inde. En effet, le président de l'Union nationale des boulangers, Youssef Kelafat, a déclaré hier que «les Algériens consomment quotidiennement plus de 49 millions de baguettes de pain, soit une baguette et demie par personne». De même, il a reconnu qu'un grand nombre de boulangers ne respectent pas le poids du pain précisé avec 250 grammes par baguette de pain. C'est dire qu'on ne consomme pas du vrai pain qui représente un aliment de base en Algérie! Il a écarté toute hausse dans le prix du pain au motif qu'il est soutenu par l'Etat. D'autre part, le leader dans la recherche stratégie pour les marchés de consommation, l'Euromonitor, a révélé que les Algériens ont consommé près de 2,037 milliards de litres de boissons gazeuses, soit 88,9 milliards de dinars en 2012 contre 1,912 milliard de litres, soit 83,7 milliards de dinars en 2011. Des chiffres astronomiques! Ainsi, le marché algérien des boissons gazeuses, qui compte près de 40 marques locales et étrangères, est un marché croissant au moment où la tendance mondiale se stabilise. Suivant les conseils des médecins, les boissons gazeuses sont en général à éviter tant qu'elles n'ont aucune valeur nutritive. Là, on se demande si les Algériens sont vraiment obligés de boire ces boissons gazeuses qui sont devenues un aliment fondamental en raison de la flagrante cherté des fruits et des jus naturels ou encore pour d'autres raisons tel que le manque d'information.

C'est dire que les consommateurs ne sont pas bien informés sur les dangers que représentent sur la santé publique certains ingrédients contenus dans ces boissons gazeuses. Certes, l'arrivée de nouveaux produits, la hausse des prix des aliments de large consommation et les nouveaux besoins en matière de confort des nouveaux consommateurs sont en train de changer en profondeur les habitudes de consommation des Algériens.

A cet effet, toutes les nouvelles habitudes de consommation ainsi que le pouvoir d'achat sont remis en cause.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires