Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 09:41

Pyrénées – Vignemale - Mort et

 

 prisonnier des glaces

vignemale.jpg

 

Un Toulousain de 43 ans, Pascal Brisset, a fait une chute mortelle, samedi après-midi, dans une crevasse du glacier situé au pied de la face nord du Vignemale dans les Hautes-Pyrénées.

Membre du club alpin français de Toulouse, Pascal Brisset participait précisément à un stage de sécurité sur glacier. Avec ses compagnons, il devait passer la nuit au refuge des Oulettes de Gaube. L'accident est survenu samedi après-midi vers 15 heures. Un pont de neige a cédé sous le poids de Pascal Brisset. N'étant, semble-t-il, pas encordé, le pyrénéiste a chuté dans la crevasse soudain dévoilée.

Alertés, les secouristes du peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte-Nestalas se sont rendus sur place par hélicoptère.

Le corps du pyrénéiste a été localisé à une profondeur d'environ 30 mètres. La crevasse qui faisait un mètre de large au début se rétrécissait jusqu'à 20 cm.

Les gendarmes du PGHM ont travaillé toute l'après-midi de samedi avant de revenir dimanche matin pour tenter d'atteindre et de dégager la dépouille. Une tâche rendue très difficile par l'exiguïté de la crevasse dans sa partie inférieure et par le fait que le corps est enchâssé dans la glace. Les gendarmes devaient tenter de briser la gangue de glace à l'aide d'appareil comme un marteau-piqueur électrique. Les secouristes ont tout mis en œuvre pour dégager le pyrénéiste. Hier, vers midi, ils ont dû interrompre leur tâche devant la dégradation rapide des conditions de sécurité avec des chutes de pierre et une neige très difficile. « On a été obligé d'abandonner le travail » confiait, hier, un secouriste déçu.

Pascal Brisset devrait rester prisonnier de son cercueil de glace pour le moment. En mouvement, le glacier du Vignemale pourrait rendre le corps d'ici quelques mois ou quelques années.

Source La Dépêche du midi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Pyrénées
commenter cet article

commentaires

Geneviève HALET-SABATIER 26/05/2010 07:40



La montagne est dangeureuse, et il fait encore très froid, sur les sommets - Le col du TOURMALET est encore fermé
, rare pour un 26/05/2010 - GENEVIEVE -



Le Pèlerin 26/05/2010 19:52



Le temps est fou cette année


Ce soir le temps est gris, lourd et voilé sur les Pyrénées ariégeoises


Alors qu'à Toulouse à 16h00 mon thermomètre indiquait 33° C


Étrange


Le Pèlerin