Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 03:12

Humour – L’amour en cuisine

fanchon-et-sa-cuisine.jpg

 

Cela se passe dans une cuisine, tôt le matin.
Madame, dans un peignoir à peine entrouvert s'affaire à préparer des oeufs à la coque pour le petit déjeuner.
Monsieur passe tout près d'elle et l'effleure ;
elle se tourne vers lui et sans embarras lui demande :
- "Fais-moi l'amour, là de suite !".
Le gars se dit que c'est une journée pas comme les autres.
Il embrasse sa femme, la retourne sur la table de la cuisine et passe à l'acte.
A peine terminé, Madame remet un peu d'ordre à sa tenue et retourne tranquillement vers ses œufs qui cuisent.          
Le mari toujours sous le charme l'enlace dans ses bras et lui murmure à l'oreille :
- "Qu'est-ce qui t'a pris comme ça, d'un coup ?"
- "Oh rien chéri, le minuteur est cassé !!!"

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Pas terrible ! mais elle fait sourire !
Répondre
L

Bonjour Marginale, Restons en cuisine…. L'amour, c'est comme les spaghettis; quand c'est mou, c'est cuit et avec le temps cela tourne même parfois à la haine …jugez-en …… Une femme se réveille
pendant la nuit et constate que son mari n’est pas au lit. Elle enfile son peignoir et descend voir où il est. Elle le trouve dans la cuisine, assis devant une tasse de café. Il paraît bouleversé
et fixe le mur. Elle le voit essuyer une larme comme il avale une gorgée de café. " Qu’est-ce qui ne va pas chéri ? " Le mari lève les yeux de son café, il lui demande solennellement : " Tu te
souviens il y a 20 ans, quand on s’était donné rendez-vous, tu n’avais alors que 16 ans ? " " Oui je m’en souviens " répond-elle. Le mari fait une pause, les mots lui viennent difficilement Te
souviens-tu que ton père nous a surpris en train de faire l’amour à l’arrière de la voiture ? " " Oui je m’en souviens" dit la femme en s’asseyant à ses côtés. Le mari continue " Te souviens-tu,
quand il a pointé son flingue sur ma tempe et qu’il a dit : « Ou tu épouses ma fille, ou je t’envoie en tôle pour 20 ans » " Je m’en souviens aussi" répond-elle doucement. Il essuie une autre larme
et dit : "J’aurais été libéré aujourd’hui !!! " …… Certains couples résistent toutefois au temps ….Il faut rester au moins jeune de caractère… Est-ce votre cas ? Bonne journée Le Pèlerin


J





















>> Objet : étude_européenne_(trop_bien_!)
>
>
>
>

Une étude européenne a démontré les effets de l'alcool, et mis en évidence
que:
>  
 



Vodka + Glaçons = Attaque le Rein!




 Rhum + Glaçons = Attaque le Foie!




 Gin + Glaçons = Attaque le Cerveau!




 Whisky + Glaçons = Attaque le Cœur!




Ricard + Glaçons = Attaque la Rate!

>




Il semble que ces saloperies de glaçons, soient mauvais pour tout !!!


Bonne soirée


 














Répondre
L

Bonjour Jeannot Je souhaite à tous mes lecteurs de très joyeuses fêtes pascales Que cette fête soit un évènement festif mais un jour omù l'ojn aura une pensée opour l'Autre... Cordialement, Le
Pèlerin


F


Fanchon est berrichonne voiçi une recette de cette région.


Le Poirat







Pour 4 personnes
- 400 g de pâte brisée
- 500 g de poires
- 4 cuillères à soupe d’eau-de-vie
- 50 g de sucre en poudre
- 1 œuf Huile Poivre











Préparation :





Eplucher et couper les poires en dés dans un saladier, en éliminant les cœurs durs et les pépins.




Ajouter l’eau-de-vie, le sucre et une dizaine de tours de moulin à poivre pour exalter leur saveur. Laisser macérer.
Diviser la pâte en deux, abaisser chaque part en rond à environ 3 mm d’épaisseur. Piquer une des abaisses de place en place, la retourner sur une plaque huilée. Disposer les dés de poires et
couvrir avec la seconde abaisse. Souder hermétiquement en pinçant avec les doigts.
Dorer toute la surface à l’œuf battu, faire un petit trou au centre et y enfoncer un carton roulé pour en faire une cheminée qui évacuera la vapeur. Mettre à four moyen pendant 45 minutes.
Bon appètit



Répondre
L


Merci Fanchon


J’en ferai un blog que je passerai sous peu


Chaleureusement,


Le Pèlerin