Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 09:00

Ma recette de dinde au whisky.
    Dinde Rôtie de Noël

Pour la réussir, vous devez lire les instructions
jusqu'à la fin !

Honneur à Bacchus 

Bacchus
Étape 1 :

Acheter une dinde d'environ 5 kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky,
du sel, du poivre, de l'huile d'olive, des bardes de lard.
Étape 2 :

La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d'huile d'olive.
Étape 3 :

Faire préchauffer le four thermostat 450 pendant dix minutes pour la saisir.
Étape 4 :

Se verser un verre de whisky pendant ce temps-là.
Étape 5 :

Mettre la dinde au four dans un plat à cuisson.

 

Étape 6 :

Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.
Étape 7 :

Mettre le therpostat à 350 après 20 binutes pour la laisser cuire.
Étape 8 :

Se bercer 3 berres de whisky.
Étape 9 :

Âpres une debi beurre, fourrer l'ouvrir et surveiller la buisson de la pinde.
Étape 10 :

Brendre la vouteille de biscuit et s'enfiler une bonne rasade
Étape 11 :

Âpres une demi heure de blus, tituber jusqu'au bour Oubrir la maudite d'borte
du bour et reburner - non - revourner - non - recourner -
non - enfin, mettre la guinde dans l'autre sens.

Étape 12 :

Se pruler la main avec la maudite borte du bour en la
refermant - bout d'ciarge.
Étape 13 :

Essayer de s'asseoir sur une calvince de chaise et se reverdir 5 ou 6 whisky
de verres ou le gontraire, je sais blus.
Étape 14 :

Buire - non - luire - non - cuire - non - ah ben si -
cuire la bringue bandant 4 heures.
Étape 15 :

Et hop, 5 berres de plus. Ca fait du bien par ou que ça passe.
Étape 16 :

R'tirer le four de la dinde.
Étape 17 :

Se rebercer une bonne goulée de whisky.
Étape 18 :

Essayer de sortir le bour de la clisse de pinde de
nouveau parce que ça a raté la premier fois.

Étape 19 :

Rabasser la dinde qui est tombée bar terre.
L'ettuyer avec une guenille et la foutre sur un blat, ou sur un clat,
ou sur une assiette. Enfin, on s'en fout...
Étape 20 :

Se péter la gueule a cause du gras sur le prélar, ou les tuiles,
de la buisine et essayer de se relever.
Étape 21 :

Décider que l'on est aussi bien par terre et binir la mouteille de rhisky.
Étape 22 :

 Ramper jusqu'au lit, dorbir toute la nuit.
Étape 23 :

Manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, le lendemain matin
et nettoyer le p'tie bordel qu'on a mis dans la cuisine la veille,
pendant le reste de la journée de Noël !
De la part d'une Correspondante adorable
Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

jessica 27/12/2013 11:01


Elle nous manquait cette recette ! elle est trop amusante ! elle fait partie ! de la


fête !.........merci ! pour ce sourire ! .........

Le Pèlerin 28/12/2013 18:30



Bonjour
Jessica,


Pour rester dans le sujet, connaissez-vous
celle-ci :


A l'approche de Noël, un fermier pénètre dans sa basse-cour et
s'empare d'une belle dinde.
Alors le dindon murmure : Le salaud ! Il va se la farcir


Cordialement,


Le
Pèlerin