Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 17:27
Humour – Un Curé chez Jean-Claude Foucault
Millionaire
Le curé a besoin d’argent !  Un curé qui a besoin d'argent pour sa paroisse s'inscrit à un jeu télévisé.
C’est un peu surprenant, mais Jean-Pierre Foucault en a vu d’autres et il commence :
- «Alors, première question pour 1 000 € : à quoi vous fait penser le chiffre 22» ? - à l’expression «22, v'là les flics» !
- "C'est votre dernier mot ?"
- "Oui, Jean-Pierre, c'est mon dernier mot"
- "Très bonne réponse, Monsieur le curé !"
"On continue pour 5 000 € ?
- " Oui !
- " À quoi vous fait penser le chiffre 33» ?
-" A une visite chez le médecin, lorsqu'il demande au patient : «Dites 33»
- "C'est votre dernier mot ?"
- "Oui, Jean-Pierre, c'est mon dernier mot
 - "Encore une bonne réponse, Monsieur le curé» !
"Bien ! Alors pour vingt mille 20 000 €, un peu plus compliqué : à quoi vous fait penser le chiffre 69» ?
Les sourires fleurissent dans le public, qui imagine l’embarras du candidat curé.
Au bout d'un moment, le prêtre semble abandonner et annonce :
-"Là, je donne ma langue au chat !"
Tonnerre d’applaudissements des spectateurs et félicitations de Jean Pierre
- "Excellent, Monsieur le curé ! Excellent ! Votre expression est pudique, mais tout le monde aura compris» !
"On continue pour 50 000 €» ?
- "Oui !"
- "Alors là, je dois dire que vous avez de la chance : nous sommes dans votre domaine !
La question est en effet la suivante : qu'a dit Ève en se voyant pour la première fois dans la glace ?
Cette fois-ci encore, notre brave curé se creuse la cervelle, il se récite mentalement toute la Genèse, mais sur ce point précis, rien !
Finalement, il avoue :
- "Alors là j'ai vraiment un trou..."
De nouveau, les applaudissements de la foule font trembler le studio d’enregistrement et l’animateur en sautille d’excitation :
"Magnifique, mon Père : c'est la bonne réponse.
Que fait-on après cet exploit ? On tente les 100 000 € ?
Le curé ne comprend pas très bien comment il a pu donner la bonne réponse sans la connaître, mais, admettant que les voies du Seigneur sont impénétrables même à la télévision, il décide de continuer :
- "C'est pour les œuvres de la paroisse, donc, oui, je continue !"
L'animateur exulte. Le public aussi. La tension est à son comble.
- "Et qu'a dit Adam en se voyant pour la première fois dans une glace» ?
Le pauvre curé qui ne savait même pas qu’il y avait un miroir dans le jardin d’Éden, réalise que les questions du jeu sont bien plus difficiles que ce qu’il avait imaginé :
- " Oh ! Franchement, je ne pensais pas que cela deviendrait si dur» !
La foule est carrément debout et scande «Le million ! Le million !
- "Excellentissime !"dit le maître du jeu. "Alors, tenterons-nous le million» ?
 Le curé n’a toujours pas compris pourquoi on lui dit qu’il a bien répondu, mais conclut que c’est Dieu qui l’aide.
Du coup, en pensant à tout ce qu’il pourra faire avec un million, il décide de continuer !
L'animateur:
- "Alors, qu'a dit Adam quand il a su qu’Ève était enceinte» ?
Après un long silence, catastrophé d’avoir tout perdu, le curé a tout de même la force de répondre :
- "Mon Dieu, je savais que j'aurais dû me retirer plus tôt» !
  - "Bingooooooooooooo !
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Pèlerin - dans Rions ensemble
commenter cet article

commentaires