Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:38

 En Inde, le Rafale joue la finale

le-rafale.jpg

 

La nouvelle mérite d’être mentionnée : le Rafale fait partie des deux derniers avions de combat en lice pour un contrat d’armement de 12 milliards de dollars (8 milliards d’euros) destiné à équiper les forces armées indiennes de 126 avions de combat. Bon, on ne s’affole pas, le faux-vrai contrat brésilien est là pour rappeler à Dassault la dure réalité des négoces commerciaux. Mais le Rafale a quand même évincé le F-18 Super Hornet et le F-16 des Américains Boeing et Lockheed Martin, ainsi que le Gripen du suédois Saab, ce qui n’est pas rien. Ce qui est sûr, c’est que le prochain avion de combat indien comblera au moins en partie les intérêts français : le Rafale reste en lice avec l’Eurofighter, construit par un consortium formé par l’Européen EADS (46 %), dont le siège est à Paris, le Britannique BAE Systems (33 %) et l’Italien Finmeccanica (21 %). L’Inde doit acheter directement 18 appareils d’ici à 2012 tandis que les 108 autres seront construits en Inde. Tout va donc se jouer sur les transferts de technologies. Pour Dassault en tout cas, ça urge, car le plan de charge militaire est très très vide

Source liberation.fr

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

AvionModerne 16/05/2011 09:29



Une bien belle finale en perspective, avec un vainqueur français serait la bienvenue... LE rafale qui n'a encore jamais décroché de contrat hors de ses propres frontières se
retrouvent encore face à un de ses eternels rival, l'Eurofighter Typhoon. Sauf que cette fois si une grosse différence par rapport au brésil par exemple. Mission de combat effectué par le rafale en Lybie et vue les
commentaires du constructeurs sur les missions d'attaque au sol de l'Eurofighter.


Une belle chance pour le Rafale



Le Pèlerin 16/05/2011 14:26



Bonjour AvionModerne,


Ce sujet me ravit et me frustre à plus d'un titre..


En effet je ne suis pas là à priori pour faire la promotion de matériel militaire ...Mais s'agissant de matériel français j'ai
quelque part la fibre patriotique qui aurait tendance à dire du bien de la technique française...Toutefois


je suis un ancien d'Airbus et naturellement j'aurais tendance à promouvoir le matériel Airbus en l'occurrence
Eurofighter


La France n'a jamais mis un sous dans ce projet en
effet le Rafale était là et il n'y avait pas lieu de concurrencer Le Rafale...


Or La société française (ex Aérospatiale) est devenue l'alliée de ce projet apportés par les différents partenaires européens
principalement Allemands et Anglais...


Adieu le patriotisme et vive la mondialisation


Quoi qu'il en soit nous savons construire des avions dans cette vieille Europe que beaucoup voient fléchissante....


Boeing ne fait du fric qu'avec les projets militaires


Qu'ouis je le B 787….. ils en sont à leur 7eme retard...Plus de trois ans....!!!


Cordialement,


Le Pèlerin