Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 07:33

L'A400M: la star du 14 juillet

A400M-Defile-du-14-juillet-2013.png

 

Attendu depuis de longues années par les militaires, les premiers exemplaires vont être mis en service dans l'armée française.

A400M au décollage lors de son vol au salon de l'aéronautique du Bourget, l'avion gros-porteur fera ses débuts officiels pendant le défilé du 14 juillet

Les militaires français l’auront longtemps attendu. L’avion de transport militaire Airbus A400M sera officiellement présenté, dimanche, lors du défilé du 14 juillet, après une première sortie au salon du Bourget en juin dernier.

Dans une interview au Figaro samedi 13 juillet, Fabrice Brégier, PDG d'Airbus, confirme que "l'A 400M devrait être livré d'ici à la fin juillet. L'appareil a déjà reçu sa certification civile européenne".

Il aura donc fallu attendre dix ans, pour voir ce bijou de l'aéronautique européenne prendre son envol. Pour le plus grand bonheur de son constructeur EADS, longtemps raillé par le retard accumulé de l’A400M, et son coût exorbitant à la vue du budget initial de 20 milliards d'euros.

Livré avec quatre ans de retard et une ardoise alourdie de 5,2 milliards d’euros, ce programme d'avion de transport militaire a donné lieu à des négociations tendues entre EADS et les Etats clients, France, Allemagne, Espagne, durant l’année 2009, en pleine crise économique.

Les difficultés de conception expliquent ce retard, la mise au point du turbopropulseur se révélant très délicate. L’ambition technologique du constructeur faisant monter la facture pour les sept pays clients dont la France, en première ligne.

Nouvelle référence en matière de transport militaire

Au total, la France devrait recevoir 50 appareils qui permettront à l’armée de l’air de remplacer ses vétustes C-160 Transall qui arrivent en fin de carrière (en fonctionnement depuis 1963), et de moins dépendre de ses alliés pour les ravitaillements et le transport de matériels ou de troupes. L'intervention au Mali a ainsi mis en avant cette faiblesse française. La France avait été obligé de demander l’appui des britanniques et surtout des américains. En Afghanistan, autre théatre de guerre où les forces françaises sont impliqués, la France a du louer à l'Ukraine des An-124 Antonov pour rapatrier ses équipements lourds (blindés, artilleries, hélicoptères).

Aujourd’hui, les prévisions de vente de l’A400M sont bonnes. Selon Domingo Urena, le patron d’Airbus Military interrogé par les Echos, "pas mal de pays s’y intéressent", et le définit comme "le bon avion au bon moment". Il est vrai que la concurrence est vétuste comme le C130, ou d’un tout autre gabarit comme le C17 de Boeing.

Toutefois, Airbus ne gagnera pas d’argent avec l’A400M, compte tenu des sommes investies dans la conception.

Le retard accumulé engendre encore des frais supplémentaires. Fabrice Brégier le confirme: "gagner de l'argent, c'est jouable grâce à l'export mais ce sera difficile".

Malgré cela, l’avionneur européen laisse entendre que le Pentagone pourrait passer commande… après avoir été tant décrié, cela serait un beau pied de nez pour l’A400M, nouveau fleuron de l’aéronautique européenne. "Toutes les armées du monde seront intéressées. C'est un appareil stratégique qui peut transporter jusqu'à 37 tonnes à des milliers de km", s'enthousiasme Fabrice Brégier.

Source: www.assembléenationale.fr/ ministère de la Défense

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Francette 14/07/2013 14:23


Bon 14 juillet !

Le Pèlerin 18/07/2013 15:18


Bonjour Francette, En fait je l’ai passé au lit avec de petits désagréments d’ordre médical qui explique mon retard dans ma réponse Mais bravo à l’A400M qui nous apportera en ces temps de crise du
travail à nos enfants et petits enfants…. Je suis fier d’avoir appartenu à « Airbus » à ses débuts….Airbus ne disposait pas même de siège social en dur…. Depuis Airbus Toulouse est devenu « La
première usine de France » L’aéronautique militaire peut devenir une source de profits Sur l’aéronautique civile notre marge bénéficiaire n‘est que très faible alors que sur le « Militaire » le
potentiel de marge est bien supérieur…..Ce dont Boeing, notre concurrent sait profiter par l’avalanche de commandes du département d’Etat américain Enfin les lendemains seront certainement
meilleurs Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes blogs Cordialement, Le Pèlerin